Zone 51 : La page  » Storm Area 51  » fermée par Facebook

Facebook a fermé la page de l’événement « Storm Area 51 » qui avait attiré plus de deux millions de passionnés d’ovnis… sous prétexte de violer les « normes communautaires » toujours insaisissables.

En juillet dernier, un événement facétieux sur Facebook a été créé pour inviter les gens à un raid sur la zone 51, la base militaire hautement secrète de Las Vegas, au Nevada.

L’événement a incité l’armée américaine à lancer un avertissement fort aux citoyens contre la prise d’assaut des installations.

Cependant, le créateur de l’événement, Mathew Roberts, planifie maintenant un festival réel pour remplacer le raid ironique. Elle doit avoir lieu le 20 septembre, le jour où le raid facétieux devait avoir lieu.

Rapports RT : Effrayé par le grand nombre de participants, inquiet de l’engagement du club de strip-tease de Las Vegas d’amener ses danseurs à divertir la foule, ou offensé par l’un des milliers de mèmes affichés par la communauté, Facebook a brusquement supprimé la page « Storm Area 51, They Can’t Stop All of Us » durant le week-end. La page de sauvegarde, mise en place par les organisateurs, a également été effacée, car le géant des médias sociaux a estimé que le « contenu posté à cet événement » était en violation des « normes communautaires ».

Les futurs raiders frustrés se sont regroupés sur Reddit pour partager leurs théories, tandis que d’autres ont continué à inonder Twitter de mèmes de la région 51. Beaucoup ont convenu que Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, « est secrètement un étranger de la Zone 51 et qu’il ne veut pas qu’on le sache ».

Certains ont fait remarquer que tout le monde connaissait déjà l’heure et le lieu, et que le raid pouvait encore avoir lieu. « Facebook n’a jamais entendu parler de l’effet Streisand « , a dit un autre.

Bien que l’événement tant apprécié ait commencé par une blague, les propriétaires d’entreprises locales ont rapporté que tous les hôtels à proximité sont réservés pour les dates entourant le 20 septembre – il n’y en a pas beaucoup. Le shérif du comté de Lincoln, Kerry Lee, a expliqué que même 500 visiteurs inattendus pouvaient plonger la zone dans le chaos, créant des problèmes de circulation et de stationnement pour les 5 200 résidents de la municipalité du désert.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Source : NEWSPUNCH

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Facebook
Facebook