Yvelines : une famille escroquait 41 caisses d’assurance maladie et 55 mutuelles -

Yvelines : une famille escroquait 41 caisses d’assurance maladie et 55 mutuelles

La police des Yvelines a mis fin à une escroquerie de très grande ampleur. Elle a interpellé le 3 mars 2020 une famille qui avait empoché frauduleusement 675.000 euros. Cette famille, mise en examen, a abusé 41 caisses d’assurance maladie et 55 mutuelles.

Une famille a été interpellée par la police dans les Yvelines. Elle est soupçonnée d’escroquerie, faux et usage de faux, blanchiment et recel d’escroquerie en bande organisée. Huit personnes sont en garde à vue.

Le 3 mars 2020, une importante opération d’interpellation était menée par la sûreté urbaine de Conflans-Sainte-Honorine, avec l’appui du GIR 78 (Groupe d’Intervention Régional).

Une escroquerie de très grande ampleur

La famille a escroqué 41 caisses d’assurance maladie, 55 mutuelles et des sociétés d’ambulances dont certaines se sont retrouvées en grande difficulté administrative, judiciaire et financière suite à l’usurpation de leurs identités.

Les escrocs ont empoché plus de 675.000 euros et les tentatives d’escroqueries déjouées se montent à 1,4 million d’euros.

Une partie de l’argent était transférée à l’étranger, une autre servait notamment à l’acquisition de produits de luxe ou véhicules haut de gamme, ce qui leur permettait de blanchir cet argent.

La secrétaire d’une société d’ambulance serait à l’origine de cette escroquerie

L’affaire a commencé par une plainte déposée en octobre 2017 pour abus de confiance au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine. Selon l’enquête, une secrétaire dans une société d’ambulance avait usurpé l’identité de son employeur. Elle avait donné une autre domiciliation à la sécurité sociale. Abusés par les faux RIB, la Sécu lui versait les prestations sociales qui étaient dues à la société d’ambulance. Elle faisait aussi de fausses prestations facturées aux CPAM.

Les enquêteurs se sont ensuite rendus compte que des membres de la famille de la jeune femme étaient impliqués dans cette entreprise frauduleuse. En utilisant le même procédé, le père et le frère de la jeune femme ouvraient des comptes bancaires dont ils transmettaient les coordonnées aux organismes de sécurité sociale. Cinq autres personnes toujours de la même famille ont aussi profité de cette escroquerie.

Source : FRANCEBLEU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *