Voici la liste des 71 associés des Clinton qui sont morts mystérieusement ou se sont suicidés avant de témoigner -

Voici la liste des 71 associés des Clinton qui sont morts mystérieusement ou se sont suicidés avant de témoigner

Jeffrey Epstein, pédophile reconnu coupable, le prisonnier le plus en vue détenu par les États-Unis, a récemment été retrouvé mort dans sa cellule à Manhattan.

Cela s’est produit le lendemain du jour où deux mille documents judiciaires précédemment scellés concernant l’affaire Jeffrey Epstein d’abus pédosexuels ont été rendus publics.

Les documents décrivent comment Bill Clinton a organisé une fête privée sur l’île pédophile de Jeffrey Epstein.

Bill Clinton a fait au moins 27 voyages dans l’avion privé de Jeffrey Epstein. La plupart de ces vols auraient été effectués avec des mineures. Le nom d’Hillary Clinton était également présent 6 fois dans le livre noir d’Epstein.

En dépit d’une précédente tentative d’assassinat, il y a à peine trois semaines, les gardiens de la prison ont sauté les 30 minutes de vérification nécessaires sur la cellule d’Epstein. Tôt le matin, ils l’ont trouvé mort.

Jeffrey Epstein est le dernier d’une longue liste d’associés et de connaissances de la famille Clinton qui sont morts mystérieusement ou se sont suicidés avant leur témoignage public.

En 2016, CBS Las Vegas a publié une liste des associés de Bill et Hillary Clinton qui seraient morts dans des circonstances mystérieuses.

Voici cette liste :

1- James McDougal – James McDougal – Clintons reconnu coupable d’un partenaire de Whitewater mort d’une crise cardiaque apparente, alors qu’il était à l’isolement. C’était un témoin clé dans l’enquête de Ken Starr.

2 – Mary Mahoney – Une ancienne stagiaire de la Maison-Blanche a été assassinée en juillet 1997 dans un café Starbucks à Georgetown… Le meurtre… s’est produit juste après qu’elle eut rendu publique son histoire de harcèlement sexuel à la Maison-Blanche.

3 – Vince Foster – Le 10 juillet 1993, Vince Foster s’est suicidé par une blessure par balle à la tête. Foster était le conseiller juridique adjoint de la Maison-Blanche. Son corps a été découvert dans le parc Fort Marcy, mais aucune balle n’a jamais été retrouvée. Un témoin initial a déclaré qu’il n’y avait pas d’arme à feu sur les lieux, bien que l’une d’entre elles ait été retrouvée bien en vue sur le corps. M. Foster était un associé de longue date des Clinton, qui se préoccupait des finances de la campagne Clinton, et un collègue d’Hillary Clinton au cabinet Rose Law de Little Rock’s Rose.

4 – Ron Brown – Secrétaire au Commerce et ancien Président du DNC. On dit qu’il est mort sur le coup dans un accident d’avion. Un pathologiste proche de l’enquête a signalé qu’il y avait un trou au sommet du crâne de Brown ressemblant à une blessure par balle. Au moment de sa mort, Brown faisait l’objet d’une enquête et parlait publiquement de sa volonté de conclure une entente avec les procureurs. Les autres personnes dans l’avion sont aussi mortes. Quelques jours plus tard, le contrôleur de la circulation aérienne s’est suicidé.

5 – C. Victor Raiser, II – Raiser, un acteur majeur de l’organisation de collecte de fonds Clinton, est décédé dans un accident d’avion privé en juillet 1992.

6 – Paul Tulley – Le directeur politique du Comité national démocrate national a été retrouvé mort dans une chambre d’hôtel à Little Rock en septembre 1992. Décrit par Clinton comme un  » ami cher et un conseiller de confiance « .

7 – Ed Willey – Le collecteur de fonds Clinton, retrouvé mort en novembre 1993 dans les bois, en Virginie, d’une blessure par balle à la tête. Il s’est suicidé. Ed Willey est mort le même jour que sa femme, Kathleen Willey, qui prétendait que Bill Clinton l’avait pelotée dans le bureau ovale de la Maison Blanche. Ed Willey a participé à plusieurs collectes de fonds Clinton.

8 – Jerry Parks – Chef de l’équipe de sécurité du gouverneur Clinton à Little Rock… Tué par balle dans sa voiture à une intersection déserte à l’extérieur de Little Rock Park, le fils de son père a déclaré que son père était en train de monter un dossier sur Clinton. Après sa mort, les dossiers ont été mystérieusement retirés de sa maison.

9 – James Bunch – Décédé d’un suicide par balle. Il a été rapporté qu’il avait un « Livre noir » de personnes qui contenait des noms de personnes influentes qui ont visité des prostituées au Texas et en Arkansas.

10 – James Wilson – Décédé en mai 1993 d’un suicide par pendaison. Il aurait des liens avec Whitewater…

11 – Kathy Ferguson – Ex-femme du cavalier Danny Ferguson de l’Arkansas, a été retrouvée morte en mai 1994, dans son salon, une balle dans la tête. On a jugé qu’il s’agissait d’un suicide même s’il y avait plusieurs valises emballées, comme si elle allait quelque part. Danny Ferguson était coaccusé avec Bill Clinton dans la poursuite de Paula Jones. Kathy Ferguson était un témoin corroborant possible pour Paula Jones.

12 – Le 12 juin 1994, Bill Shelton se suicide. Il était la fiancée de Kathy Ferguson, qui s’était également suicidée un mois plus tôt et qui était liée à la poursuite de Paula Jones pour harcèlement sexuel contre le président Clinton. Shelton était un agent de police de Sherwood Arkansas qui avait été véhément dans ses allégations que sa future épouse ne s’était pas suicidée et avait en fait été assassinée. Shelton a été retrouvé étendu sur la tombe de Ferguson avec une balle qu’il se serait tirée dans la tête.

13 – Gandy Baugh – Le 8 janvier 1994, Gandy Baugh se suicide. Plus tard, l’avocat de Dan Lasater, qui était un ancien client d’Hillary Clinton et contributeur à la campagne de Bill Clinton et selon des sources de l’Arkansas, fut décrit comme son « compagnon de fête ». Lasater était un distributeur de drogues illégales et était également impliqué, représenté par Baugh, dans une affaire d’inconduite financière présumée. Baugh s’est jeté d’un immeuble de plusieurs étages.

14 – Florence Martin – Comptable et sous-traitante pour la CIA, était liée à l’affaire Barry Seal (il avait le NIP sur un compte bancaire de 1,46 million de dollars établi pour Seal), Mena, Arkansas, contrebande de drogue dans un aéroport. Il est mort de trois blessures par balle.

15 – Suzanne Coleman – Le 15 février 1977, Suzanne Coleman se suicide. Elle aurait eu une liaison sexuelle avec Bill Clinton alors qu’il était procureur général de l’Arkansas. Coleman était enceinte de sept mois et demi au moment de sa mort lorsqu’elle s’est tiré une balle dans la nuque. Aucune autopsie n’a été pratiquée et il n’y a donc aucune preuve scientifique que le bébé appartenait à Bill Clinton.

16 – Paula Grober – Interprète de discours de Clinton pour les sourds de 1978 jusqu’à sa mort le 9 décembre 1992. Elle est morte dans un accident de voiture.

17 – Danny Casolaro – Le 10 août 1991, Danny Casolaro se suicide. C’était un journaliste d’investigation qui travaillait à découvrir les pistes de plusieurs scandales Clinton, y compris les activités de l’aéroport de Mena en Arkansas et de la Development Finance Authority de l’Arkansas, qui avaient alors fait couler beaucoup d’encre. Casolaro a été retrouvé mort dans la salle de bain de son hôtel, les deux poignets ouverts, bien qu’il ait informé à plusieurs reprises sa famille et ses amis que s’il rencontrait un tel sort, il ne se suiciderait pas.

18 – Paul Wilcher – Avocat enquêtant sur la corruption à l’aéroport de Mena avec Casolaro et la « Surprise d’Octobre » de 1980 a été retrouvé mort le 22 juin 1993 dans des toilettes de son appartement à Washington DC. Il a écrit une lettre/rapport de 105 pages au procureur général de l’époque, Janet Reno, décrivant la connaissance des activités de trafic d’armes et de trafic de drogue de Mena, Arkansas.

19 – Jon Parnell Walker – Le 15 août 1993, Jon Walker se suicide. Il a été enquêteur pour Resolution Trust Corporation dans l’affaire Whitewater, et plus particulièrement dans le scandale Morgan Guaranty. Walker aurait sauté à la mort depuis le balcon de son appartement.

20 – Barbara Wise – employée du département du Commerce. A travaillé en étroite collaboration avec Ron Brown et John Huang. Cause de la mort : Inconnue. Décédé le 29 novembre 1996. Son corps meurtri et nu a été retrouvé enfermé dans son bureau au ministère du Commerce.

21 – Charles Meissner – Secrétaire adjoint au Commerce, qui a accordé à John Huang une habilitation de sécurité spéciale, est mort peu après dans un petit accident d’avion.

22 – Le Dr Stanley Heard, président du Comité consultatif national de chiropratique, est décédé avec son avocat Steve Dickson dans un petit accident d’avion. M. Heard, en plus de siéger au conseil consultatif de Mme Clinton, a traité personnellement sa mère, son beau-père et son frère.

23 – Barry Seal – Drug running TWA pilote hors de Mena Arkansas, la mort n’était pas un accident.

24 – Johnny Lawhorn, Jr – Mécanicien, a trouvé un chèque à l’ordre de Bill Clinton dans le coffre d’une voiture laissée à son atelier de réparation. Il a été retrouvé mort après que sa voiture ait heurté un poteau électrique.

25 — Le 24 juin 1994, Stanley Huggins s’est peut-être suicidé. Huggins était avocat principal au sein du cabinet Huggins & Associates situé à Memphis. Il enquêtait sur le scandale Morgan Guaranty en relation avec l’affaire Whitewater. Malgré les nombreuses demandes de son épouse, aucun dossier hospitalier n’a manifestement été divulgué, ayant été scellé sur ordre du procureur général de Clinton, Janet Reno. Le week-end même de sa mort, le bureau de Huggins a été cambriolé et ses dossiers de 300 pages ont été volés.

26 – Hershell Friday – L’avocat et collecteur de fonds Clinton est décédé le 1er mars 1994, lorsque son avion a explosé.

27 – Kevin Ives & Don Henry – Connu sous le nom de cas « The boys on the track ». Les rapports disent que les garçons sont peut-être tombés sur l’opération de drogue de l’aéroport de Mena Arkansas. Un cas controversé, a déclaré le rapport initial de la mort, en raison de s’endormir sur les voies ferrées. Selon des rapports ultérieurs, les deux garçons auraient été tués avant d’être placés sur la voie ferrée. Beaucoup de personnes liées à l’affaire sont mortes avant que leur témoignage ne puisse être entendu par un grand jury.

LES PERSONNES SUIVANTES AVAIENT DES RENSEIGNEMENTS SUR L’AFFAIRE IVES/HENRY :

28 – Keith Coney – Décédé lorsque sa moto a percuté l’arrière d’un camion, 7/88.

29 – Keith McMaskle – Décédé, poignardé 113 fois, nov. 1988

30 – Gregory Collins – Décédé d’une blessure par balle en janvier 1989.

31 – Jeff Rhodes – Il a été abattu, mutilé et retrouvé brûlé dans une décharge en avril 1989.

32 – James Milan – Trouvé décapité. Cependant, le coroner a statué que sa mort était due à des causes naturelles ».

33 – Richard Winters – Un suspect dans l’affaire Ives/Henry. Il a été tué dans un vol à main armée en juillet 1989.

LES GARDES DU CORPS SUIVANTS DE CLINTON SONT AUSSI MORTS :

34 – Major William S. Barkley, Jr.
35 – Capitaine Scott J . Reynolds
36 – Sergent Brian Hanley
37 – Sgt Tim Sabel
38 – Général de division William Robertson
39 – Colonel William Densberger
40 – Col Robert Kelly
41 – Spécifications Gary Rhodes
42 – Steve Willis
43 – Robert Williams
44 – Conway LeBleu
45 – Todd McKeehan
(des rapports affirment qu’on ne peut pas dire avec certitude que les 12 ont tous été des gardes du corps de Clinton).

La publication russe Pravda, a également publié une liste de personnes proches des Clinton qui se seraient suicidés (et les corps s’entassent) :

46 — Le 8 novembre 1992, Ian Spiro se suicide. Homme d’affaires international, courtier en produits de base ainsi qu’agent associé du gouvernement, Spiro a participé à la collecte de preuves dans l’affaire INSLAW qui concernait Bill Clinton et son épouse Hillary. Il a dit à des amis qu’il avait reçu de nombreuses menaces de mort bien que lorsque les corps de sa femme et de ses cinq enfants ont été découverts par les autorités dans leur maison, et que le corps de Spiro était mort de cyanure dans sa voiture, il a été considéré comme un meurtre-suicide.

47 — décembre 1992 : Paula Gober, rédactrice de discours pour Clinton, meurt dans un accident de voiture.

48 — Jim Wilhite, 54 ans, de Shreveport, en Louisiane, un ami proche et associé du chef d’état-major de la Maison-Blanche et bon ami du président Clinton, Mack McLarty, a été blessé à la tête lorsqu’il a heurté un arbre sur Snowmass Mountain en skiant à Aspen. M. Wilhite était vice-président du conseil d’administration d’Arkla Inc., une société de gaz naturel multiétatique qui couvre l’Arkansas et la Louisiane. Il a également été chef de la direction d’Entex, une filiale d’Arkla basée à Houston.

49 — Janvier 1993 : Ed Cauley, ancien directeur de campagne de Clinton Arkansa, meurt.

50 — Le 19 mai 1993, John Wilson se suicide. Président du conseil de Washington D.C. Council et militant des droits civiques, Wilson aurait été impliqué dans le scandale des eaux vives, qui portait sur des transactions foncières douteuses et le blanchiment d’argent lié aux Clinton. On suppose que Wilson était prêt à témoigner sur ces questions lorsqu’il s’est pendu dans le sous-sol de sa maison. Il n’a laissé aucun mot.

51 — Le 29 novembre 1993, Edward Willey s’est suicidé. Il était le mari de Kathleen Willey, une ancienne bénévole de la Maison-Blanche qui a déclaré à la télévision que Bill Clinton l’avait agressée sexuellement en la forçant à l’embrasser pendant qu’il la pelotait. Edward a été retrouvé mort d’une blessure par balle à la tête dans sa voiture garée. Sa femme Kathleen suggère qu’il a été assassiné par des agents des Clinton.

52 — Mars 1994 : Le Dr Donald Rogers, dentiste de famille des Clinton, est tué dans un accident d’avion, jugé « accident ».

53 — Le 28 juillet 1994, Calvin Walraven se suicide. Walraven était un informateur de la police qui avait témoigné dans un procès pour la vente de cocaïne par le fils du chirurgien général Clinton Joycelon Elders. La cause était une blessure par balle à la tête.

54 — Le 16 mai 1996, Jeremy Michael Boorda se suicide. Amiral de marine sous l’administration Clinton, il a effectué de nombreuses missions de combat pendant le conflit du Vietnam et a décerné plusieurs médailles de distinction, dont certaines ont été reclassées plus tard dans sa carrière. Lorsqu’on lui a demandé s’il était autorisé à les porter, il a répondu qu’il n’avait pas l’intention de tromper et qu’il allait s’abstenir. Pourtant, il s’est apparemment suicidé quelques semaines plus tard. Les détracteurs croient que l’amiral a en fait refusé de transporter des troupes chinoises et d’autres troupes étrangères sur des navires américains pour « s’entraîner » sur les côtes américaines et est devenu un handicap.

Les cinq cas suivants sont tous des militants anti-Clinton qui ont été assassinés ou sont morts dans des circonstances mystérieuses pendant seulement un mois en 2016 :

55 — Le 2 août 2016, Shawn Lucas s’est suicidé. C’est lui qui a déposé une plainte, un recours collectif pour fraude à l’échelle nationale, contre le Comité national du parti démocrate (qui s’est par la suite avéré avoir conspiré contre Bernie Sanders lors des élections primaires démocrates) et la présidente Debbie Wasserman Schultz. Sa copine a trouvé son corps sur le sol de la salle de bain.

56 — Le 1er août 2016, Victor Thorn se suicide. Il est l’auteur d’une trilogie sur les soi-disant actes répréhensibles de Clintons et d’un article pour le site Web de médias alternatifs The American Free Press. La cause était une blessure par balle à la tête. Au fait, c’était son anniversaire. Toute corrélation avec l’élection imminente d’Hillary Rodham Clinton serait entièrement circonstancielle.

Bien qu’il ne s’agisse que d’une liste partielle, la liste ci-dessus rend compte de quinze suicides de personnes étroitement liées à Bill et Hillary Clinton. De même, il y a littéralement des dizaines d’autres morts qui trouvent les Clinton comme leur lien. (L’un des plus convaincants est la mort du secrétaire d’État au Commerce, Ron Brown, qui a publiquement laissé entendre qu’il était prêt à témoigner contre le président lorsque son avion s’est écrasé… le contrôleur aérien s’est suicidé par la suite, comme on pourrait le croire).

Seth Rich, l’employé de DC, assassiné et « dépouillé » (de rien) le 10 juillet. Wikileaks a trouvé des informations sur le scandale du courrier électronique de la DNC :

Selon les courriels divulgués, juste avant l’assassinat de Seth Rich, le tristement célèbre Jon Podesta (chef de cabinet du président Bill Clinton et conseiller du président Barack Obama) a écrit :  » Je suis définitivement pour faire un exemple de fuite présumée, que nous en ayons ou non le moindre fondement.

Plus tard dans la chaîne de courriels, Joel Benenson a dit :  » Je pense que nous devons maintenant faire des exemples de personnes qui ont violé la confiance du CRH et du reste de l’équipe.

Robby Mook a également répondu au message de Podesta, jetant son poids derrière le directeur de campagne assoiffé de sang, en disant « J’aimerais bien qu’un exemple soit donné ».

« Rich, 27 ans, a reçu plusieurs balles, dont deux dans le dos. Sa mère Mary Rich a dit à la station locale de NBC que son fils avait des bleus au visage, aux genoux et aux mains, signes qu’il s’était battu pour sa vie. »

John Ashe, l’ancien président de l’Assemblée générale de l’ONU, devait témoigner contre Clinton dans une affaire de corruption.

Les rapports officiels indiquent qu’il est mort d’une crise cardiaque.

Le problème, cependant, c’est que la police sur les lieux a rapporté qu’Ashe est mort lorsque sa gorge a été écrasée lors d’un accident d’entraînement.

La page six du New York Post rapportait qu’après la mort d’Ashe, mercredi, l’ONU a affirmé qu’il était mort d’une crise cardiaque. Des policiers locaux de Dobbs Ferry, dans l’État de New York, ont par la suite contesté cette affirmation, affirmant plutôt qu’il était mort des suites d’un accident d’entraînement qui lui avait écrasé la gorge.

À la nature mystérieuse de la mort d’Ashe s’est ajouté le fait qu’il devait comparaître lundi devant le tribunal avec son coaccusé, un homme d’affaires chinois, Ng Lap Seng, dont il aurait reçu plus d’un milliard de dollars en dons pendant son mandat de président de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Et puis il y a eu ça : Pendant la présidence de Bill Clinton, Seng a illégalement acheminé plusieurs centaines de milliers de dollars au Comité national démocrate. (Source ; source)

59 — Joe Montano, un assistant du colistier d’Hillary, Tim Kaine, meurt d’une crise cardiaque le 25 juillet, immédiatement après l’annonce de Wikileaks. Il avait travaillé pour le DNC et n’avait que 47 ans.

00 — Molly Macauley, l’une des rares économistes spécialisées dans les satellites et le programme spatial en général, « a été poignardée à mort par un mystérieux assaillant » le 8 juillet alors qu’elle promenait ses chiens près de sa maison à Baltimore, MD. Elle avait 59 ans.

Je ne l’ai pas ajoutée au comte parce qu’il n’y a aucune association connue avec les Clinton qui soit immédiatement évidente, mais il y a des liens politiques entre la tristement célèbre « Fondation Clinton », avec sa toile d’araignée de donateurs et autres, et les associés politiques affiliés des Clinton et Macauley.

Dans sa dernière interview, le chef américain Anthony Bourdain, parle des Clinton et de la façon dont le scandale Monica Lewinski a été traité. Il avait également twitté sur le fait d’avoir subi la colère d’Hillary Clinton pour s’être prononcée sur de tels sujets.

..et je ne suis en aucun cas un fan du HRC. J'ai été la cible de la colère de ses agents. Et ce n'est pas drôle,

- Anthony Bourdain (@Bourdain) 2 mai 2018

Il affirme que Bill Clinton était  » ayant droit, violé, gropey, grabby et dégoûtant  » et Bourdain a même exprimé son peu de respect pour Barrack Obama. Anthony Bourdain se serait suicidé par pendaison.

(Certes, il avait aussi d’autres ennemis puissants, comme Harvey Weinstein, mais Weinstein est aussi très lié aux Clinton. À titre d’exemple, Weinstein a payé les frais juridiques de Bill Clinton lors de son scandale d’abus sexuel).

Juillet 2018 – La journaliste d’investigation Jen Moore a été retrouvée morte dans une chambre d’hôtel de banlieue de Washington.

Moore, un avocat qui enquêtait sur les abus et la traite d’enfants, enquêtait sur les allégations d’un homme de 26 ans qui, jeune garçon, avait été agressé sexuellement par Bill Clinton et prostitué à des soirées sexuelles privées auxquelles participaient d’autres élites de Washington.

Moore a été interviewé sur l’affaire Clinton le 13 juillet par YouTube et le journaliste de radio Farmer Jones.

Un mois plus tard, Moore était morte, son corps a été retrouvé par des employés du Country Inn & Suites de Radisson, Washington, D.C. East – à Capitol Heights, Maryland. L’enquête se poursuit. Les résultats de l’autopsie n’étaient pas disponibles mercredi.

Quatre semaines seulement avant sa mort, Mme Moore a déposé auprès du Département de la sécurité intérieure des détails sur les allégations de la victime présumée, détaillant les allégations contre Mme Clinton.

Interview finale obsédante de la journaliste assassinée Jen Moore :

Le silence des médias grand public sur la mort de Klaus Eberwein est assourdissant.

M. Eberwein était un ancien fonctionnaire du gouvernement haïtien qui devait exposer l’étendue de la corruption et des mauvaises pratiques de la Fondation Clinton la semaine prochaine. Il a été retrouvé mort à Miami à l’âge de 50 ans.

Les circonstances entourant la mort d’Eberwein ne sont rien moins que désagréables.

Selon le médecin légiste de Miami-Dade, la cause officielle de la mort est « une balle dans la tête ». La mort d’Eberwein a été enregistrée comme « suicide » par le gouvernement.

Mais peu de temps avant sa mort, il a reconnu que sa vie était en danger parce qu’il s’était exprimé ouvertement sur les activités criminelles de la Fondation Clinton.

M. Eberwein a vivement critiqué les activités de la Fondation Clinton sur l’île des Caraïbes, où il a été pendant trois ans directeur général du Fonds d’assistance économique et social, l’organisme gouvernemental de développement économique.

« La Fondation Clinton, ce sont des criminels, des voleurs, des menteurs, des menteurs, une honte « , a déclaré M. Eberwein lors d’une manifestation devant le siège de la Fondation Clinton à Manhattan l’an dernier.

« Eberwein devait comparaître mardi devant la Commission sénatoriale d’éthique et de lutte contre la corruption du Sénat haïtien, où l’on s’attendait à ce qu’il témoigne que la Fondation Clinton avait détourné les dons des donateurs internationaux pour le tremblement de terre en Haïti. Mais ce « suicide » devient encore plus inquiétant….

Eberwein n’avait que 50 ans et aurait dit à des connaissances qu’il craignait pour sa vie à cause de ses critiques féroces à l’égard de la Fondation Clinton. [En savoir plus ici]

Selon le Chicago Tribune, Peter W. Smith, un républicain de longue date de la North Shore de Chicago (qui était au centre d’un article confus du Wall Street Journal impliquant des pirates russes et les 30 000 courriels manquants d’Hillary Clinton), s’est suicidé.

M. Smith, âgé de 81 ans, ancien dirigeant d’une société de capital-investissement et agent politique de longue date, s’est tué dans une chambre d’hôtel du Minnesota quelques jours après avoir raconté son histoire à un journaliste du WSJ, selon le Chicago Tribune.

Mais il y a trop de circonstances étranges entourant la mort de Smith, et c’est la deuxième en quelques mois que les médias grand public gardent le silence.

Un analyste de Wall Street qui a parlé à Peter Smith la veille du jour où il se serait suicidé a dit au Daily Caller News Foundation qu’il n’y avait aucune indication que l’homme d’affaires et enquêteur politique anti-Clinton de Chicago allait se suicider. (Pour en savoir plus, cliquez ici)

64 — Le Dr Dean Lorich, un chirurgien bien connu qui a dénoncé des insuffisances majeures dans les soins médicaux de traumatologie promis au peuple haïtien par la Fondation Clinton après que l’organisme sans but lucratif ait recueilli plus de 30 millions de dollars en dons à la suite du séisme dévastateur de 2010 a été retrouvé mort dimanche dans son appartement haut de gamme avec une blessure à la poitrine.

Le Dr Lorich, 54 ans, a été retrouvé mort sur le sol de la salle de bain de son appartement par sa fille de 11 ans avec un couteau dépassant de sa poitrine. Il a aussi été jugé suicidaire.

Le chirurgien prédominant a gagné en notoriété après avoir opéré Bono, le frontman de U2, et Michael Cox, l’ancien running back, mais il a également travaillé à l’étranger, en Haïti, où il a découvert un effort médical presque inexistant soutenu par la Fondation Clinton.

En fait, en janvier 2010, le Dr Lorich a envoyé un courriel détaillé à une personne de confiance qui a fini par être transmis à Cheryl Mills, qui était alors conseillère et chef de cabinet de la secrétaire d’État Hillary Clinton, avant d’être transmise de nouveau à Hillary Clinton.

La correspondance du médecin, fournie par Wikileaks, était critique quant à la façon dont la situation en Haïti était traitée. (Source)

65 — L’ancienne sénatrice de l’Arkansas Linda Collins-Smith a été retrouvée mystérieusement assassinée chez elle le mois dernier et, jusqu’à présent, les forces de l’ordre locales n’ont rien dit sur les mobiles ou les coupables possibles.

Si l’on considère qu’elle était sénatrice de l’État où Bill et Hillary étaient en liberté, il y a tout de suite de quoi se méfier, cependant.

Maintenant, nous avons appris que, selon les rapports, Collins-Smith aurait très bien pu être sur le point de se rapprocher d’un réseau de trafic d’enfants au sein du gouvernement de l’Arkansas.

Il y a des preuves bien étayées que les Clinton pourraient réellement être impliqués dans le trafic d’enfants (source ; source), ce qui pourrait relier sa mort au comptage des corps de Clinton.

Selon Michaele Walker, une initiée de la SCP, la sénatrice Nancy Schaefer a été assassinée parce qu’elle avait des preuves tangibles que des sénateurs et une certaine personne se trouvaient dans un avion transportant des enfants américains. Ils sont partis à une certaine date. Elle les avait enregistrés en revenant et l’avion n’était pas, n’est pas revenu avec tous les enfants américains. C’est ce qui a tué Nancy Schaefer. C’est la dernière chose qu’elle a enregistrée. Il y avait donc quelqu’un de haut placé dans l’avion, et ça se transforme en Linda Collins-Smith qui témoigne et ces liens sont tous là. »

Dans cette vidéo, Walker souligne que nous devons nous pencher sur la mort de Schaefer et la Fondation Clinton.

Peu de temps avant son assassinat, la sénatrice Nancy Schaefer a mis Bill Clinton au beau milieu d’un scandale dans lequel la SCP a essentiellement enlevé des enfants chez eux pour les faire adopter et recevoir de l’argent du gouvernement – une directive qui a été mise en œuvre par le président Bill Clinton :

« L’Adoption and the Safe Families Act, promulguée par le président Bill Clinton, offrait des  » primes  » en espèces aux États pour chaque enfant qu’ils adoptaient en dehors des familles d’accueil. Pour bénéficier des primes d’encouragement à l’adoption, les services locaux de protection de l’enfance ont besoin d’un plus grand nombre d’enfants. Ils doivent avoir des marchandises (enfants) qui se vendent et vous devez en avoir beaucoup pour que l’acheteur puisse choisir. Certains comtés offrent une prime de 4 000 $ pour chaque enfant adopté et 2 000 $ de plus pour un enfant ayant des  » besoins spéciaux « . Les employés travaillent pour que l’argent fédéral continue de circuler. » (Source)

Cela a également donné naissance à un phénomène très répandu connu sous le nom de « Medical Kidnapping », ainsi qu’à un génocide moderne contre les enfants amérindiens, qui sont retirés (c’est-à-dire kidnappés) de leurs foyers en nombre sans précédent.

En parlant de Bill Clinton, je pense que c’est le moment de mentionner ses victimes de viol, qui ont déclaré publiquement qu’elles craignent pour leur vie et qu’elles ont été intimidées par Hillary Clinton à plusieurs reprises.

La journaliste d’investigation maltaise Daphne Caruana Galizia, décrite comme une « One-Woman WikiLeaks » après avoir dirigé l’enquête du Panama Papers, a été tuée en 2017 dans une voiture piégée près de son domicile.

Les documents de Panama ont eu un effet direct sur les États-Unis en révélant les noms de donateurs d’élite et criminels qui ont aidé à financer les carrières d’Hillary et de Bill Clinton grâce à des abris fiscaux offshore contraires à l’éthique. [Vous pouvez lire plus ici]

Partout où vont les Clinton et leurs proches, ils rencontrent souvent des fins mystérieuses, des suicides souvent très étranges.

La dernière personne à faire face à cette fin tragique est Sabrina Bittencourt, une militante qui a dénoncé le « guérisseur » de Bill Clinton, Joao Teixeira de Faria (Jean de Dieu), comme étant un violeur d’enfants et dirigeant une « exploitation d’esclaves sexuels ». Bittencourt a été retrouvé mort ce week-end, quelques jours seulement après avoir fait les réclamations.

Dans l’ensemble, les médias restent silencieux sur le suicide présumé de Bittencourt dans sa propre maison.

Sabrina Bittencourt, 38 ans, est morte chez elle à Barcelone quelques jours seulement après avoir accusé Jean de Dieu – son vrai nom Joao Teixeira de Faria – de diriger une  » ferme d’esclaves sexuels « . Elle a affirmé que de jeunes filles étaient détenues en captivité dans une exploitation agricole qui exportait des bébés sur le marché noir.

« Les femmes seraient assassinées après avoir eu des bébés pendant dix ans dans le cadre d’un programme présumé géré par la guérisseuse religieuse de 77 ans, qui a été arrêtée l’année dernière après que des centaines de femmes l’aient accusé de mauvais traitements, a-t-elle dit.

« Mme Bittencourt a quitté le Brésil et a été contrainte de vivre sous protection après avoir reçu des menaces de mort. Son fils aîné Gabriel Baum a confirmé sa mort en écrivant sur Facebook : Elle a fait le dernier pas pour que nous puissions vivre. Ils ont tué ma mère. …

« Mme Bittencourt a reçu des informations selon lesquelles des enfants auraient été vendus entre 15 000 et 40 000 livres sterling en Europe, en Australie et aux États-Unis « , a-t-elle dit. [Vous pouvez lire plus ici]

Et maintenant vous pouvez ajouter le multimillionnaire Jeffrey Epstein à la liste.

70 & 71 — Mais les 2 premiers meurtres qui peuvent être liés aux Clinton remontent à 1987.

Le 23 août 1987, deux garçons ont été retrouvés morts sur une voie ferrée près de Mena. Les corps étaient ceux de Kevin Ives, 17 ans, et de son ami Don Henry, 16 ans. Leur mort à l’époque a été jugée accidentelle par le Dr Fahmy Malak, médecin légiste de l’État nommé par le président Clinton.

Ce qui semblait au départ être une enquête grossièrement incompétente était en fait un camouflage orchestré.

Les résidents ont signalé que de petits avions volant à basse altitude arrivaient à basse vitesse au-dessus des voies ferrées au milieu de la nuit, les phares éteints juste avant d’accélérer et de s’envoler. Linda Ives, la mère de Kevin, se méfiait de la mort des garçons avec toutes ces rumeurs.

Après avoir combattu le système judiciaire de l’Arkansas pendant plusieurs années, elle a obtenu une exhumation et une nouvelle autopsie. Un examinateur de l’extérieur de l’État a déclaré que la cause du décès était claire : meurtre par coups et coups de couteau avant qu’ils ne soient placés sur la voie ferrée. Malak a été dénoncé comme un imbécile incompétent, mais le gouverneur Bill Clinton l’a soutenu, bien qu’il soit une responsabilité politique.

L’affaire du meurtre a été confiée à l’enquêteur de police John Brown. Dès le début, le dossier était en désordre. Il manquait des photos clés de la scène de crime.

Toute la liste des preuves avait disparu. Il semble également que personne, de 1987 à 1993, n’avait interrogé quelqu’un d’important dans cette affaire. L’enquête de John Brown a été interrompue et il a démissionné, mais pas avant que les éléments suivants aient pu être réunis.

Apparemment, les garçons chassaient le cerf cette nuit-là. Ils n’avaient aucune idée que les pistes étaient utilisées par les pilotes de Mena pour y déposer de la drogue et de l’argent, et qu’une goutte avait disparu trois nuits auparavant, provoquant la panique à Mena. Il ne s’agissait pas des 400 000 $ manquants, mais de l’émetteur manquant qui se trouvait dans le cas de l’argent.

Si quelqu’un trouvait ça, on pourrait remonter jusqu’à Mena. Dans un cas classique où ils se trouvaient au mauvais endroit au mauvais moment, Kevin et Don sont tombés sur un site de dépôt de drogue protégé par la police, où les responsables de l’application de la loi et les trafiquants de drogue attendaient de voir qui pourrait se présenter.

Les garçons ont été poursuivis et emmenés ailleurs. À ce moment-là, ils ont été battus et poignardés. Ensuite, des corps ont été placés sur la voie ferrée dans l’espoir que toutes les preuves du meurtre seraient déformées par le train qui mutile les corps.

En 1989, une sous-commission du Sénat américain a estimé que les preuves disponibles sur Mena étaient suffisantes pour une mise en accusation pour blanchiment d’argent. Mais les fédéraux ont mis au rebut une enquête de cinq ans sur Mena et se sont immiscés dans les enquêtes locales. La police d’État a été retirée de l’affaire. Mme Clinton a refusé une demande de l’un de ses propres procureurs de poursuivre l’affaire.

Malgré les preuves, tous les enquêteurs qui ont tenté d’exposer les crimes de Mena ont été professionnellement détruits. Après six enquêtes, personne n’a été inculpé à ce jour pour les meurtres de trains ou tout autre crime commis à Mena. (Source)

(Ne sont pas inclus dans cette liste les 4 héros tués à Benghazi.)

Article traduit par Dr.Mo7oG pour NO Signal Found // Tous droits réservés

Sources: HumansAreFree.com; TheGatewayPundit.comPravdaReport.comWhatreallyhappened.com [infographic] Whatreallyhappened.com [download as pdf].

Une pensée sur “Voici la liste des 71 associés des Clinton qui sont morts mystérieusement ou se sont suicidés avant de témoigner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS