"Virez-le-moi sur-le-champ!" : Emmanuel Macron dans une colère froide -

« Virez-le-moi sur-le-champ! » : Emmanuel Macron dans une colère froide

Scientifiques, ministres… C’est à croire que personne n’a été épargné par Emmanuel Macron depuis le début de la crise sanitaire. Sous pression durant cette période, le président de la République a parfois eu du mal à garder son sang-froid face à ses collaborateurs.

C’est ce qu’a constaté Gaël Tchakaloff dans son livre Tant qu’on est tous les deux (Éd. Flammarion) à paraître ce mercredi 25 août : « Parce que le chef dit tout et son contraire, parce qu’il n’a le temps de rien, parce que le Patron ordonne, ‘il faut virer tel et tel conseiller incompétent, mais virez-le-moi sur-le-champ !’, et que, cinq minutes après, son bras droit, Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée, refuse de le faire », a rapporté l’écrivaine et journaliste, relatant une nouvelle colère d’Emmanuel Macron.

Au plus près du chef de l’État pendant deux ans, Gaël Tchakaloff a observé l’homme bien sûr, mais aussi l’exercice du pouvoir et la solitude qui en découle : « Vous courez, vous courez, vous vous épuisez. Et rien ne change autour. Ni ceux qui considèrent que le Patron tranche trop ou pas assez, ni ceux qui pensent qu’il veut trop plaire à tout le monde ou qu’il ne fédère pas suffisamment, qu’il n’a pas su prendre les bonnes décisions au bon moment, qu’il fait trop vite, trop mal, pas assez vite, trop près de l’action, trop loin de la réflexion, trop ou pas assez quelque chose tous les jours. » Inutile de préciser que les nerfs d’Emmanuel Macron ont été mis à rude épreuve depuis que le Covid-19 a fait (…)

Lire la suite sur le site de GALA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *