Violences conjugales : Marlène Schiappa promet l'arrivée des bracelets anti-rapprochements "en septembre" -

Violences conjugales : Marlène Schiappa promet l’arrivée des bracelets anti-rapprochements « en septembre »

La ministre déléguée à la Citoyenneté indique par ailleurs « une baisse des féminicides » depuis le début de l’année. 

C’était l’une des mesures annoncées durant le Grenelle contre les violences conjugales l’année dernière. Les bracelets anti-rapprochements devraient être opérationnels « en septembre », a indiqué la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa ce samedi au micro d’Europe 1.

Adopté presque à l’unanimité en octobre 2019, ce dispositif permet d’alerter les forces de l’ordre lorsqu’un conjoint violent se rapproche de sa compagne ou ex-compagne. En précisant l’échéance de septembre pour sa mise en application, Marlène Schiappa réagit  aux critiques entendues sur les bancs de l’opposition où l’on s’indignait de la lenteur du processus. Dimanche dernier, Aurélien Pradié, député LR à l’origine de la proposition de loi, s’inquiétait du délai et du flou qui entourait la date à laquelle les bracelets pourraient être opérationnels. 

Appel d’offres

Pour expliquer ce délai de près d’un an, Marlène Schiappa a évoqué le « temps de la démocratie ». Surtout, elle a souligné la durée de l’appel d’offres.

Par ailleurs, la ministre a souligné « une baisse des féminicides depuis début 2020 et une baisse plus forte pendant le confinement ». Tout en notant qu’il y avait ensuite eu « une hausse au moment du déconfinement car on sait que la rupture est très souvent un acte déclencheur du féminicide ».

Source : ORANGE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS