Violée par son père à 14 ans: une jeune fille a accouché seule dans sa baignoire, «si j’en avais parlé, papa aurait eu des ennuis» -

Violée par son père à 14 ans: une jeune fille a accouché seule dans sa baignoire, «si j’en avais parlé, papa aurait eu des ennuis»

C’est un prêtre qui a retrouvé le petit bébé sur les marches de l’église.

Les faits, rapportés par le Sun et racontés par Jeanie Doyle dans son livre « Wicked girl », se sont déroulés en Angleterre.

Maria a été placée d’urgence dans une famille d’accueil (celle de Jeanie Doyle et de son mari Bill) après qu’elle a été retrouvée par un prêtre dans un panier en osier, sur les marches de l’église. Le bébé était enseveli dans un petit manteau rouge, auquel était accrochée une étiquette portant le nom « Angela ». La taille du vêtement était surprenante, 14 ans. Interpellée, Jeanie a voulu connaître l’histoire de ce nouveau-né et de sa maman Angela, qui selon elle est sans doute « une écolière effrayée par son accouchement ». « Je n’avais aucune idée de la vérité horrible derrière sa décision d’abandonner sa fille », explique l’écrivain.

C’est la veille de Noël que Jeanie a été appelée pour accueillir chez elle un enfant dans le besoin. Suite à cette demande précipitée de la part des services sociaux, Jeanie a répondu qu’elle n’avait « encore rien préparé à la maison. Tu sais que je n’attendais pas notre premier enfant avant un mois », puisque l’idée d’être parents d’accueil était toute neuve pour Bill et Jeanie. C’est quand la dame des services sociaux a expliqué à Jeanie dans quelles circonstances l’enfant avait été retrouvé que la mère de famille a directement accepté.

Émue par l’histoire de Maria, Jeanie a interrogé la dame des services sociaux sur la maman du bébé. « Il n’y avait aucune note avec le bébé, rien », a répondu Carol des services sociaux. Bill et Maria ont finalement accueilli l’enfant chez eux. « Chaque fois que je me dirigeais furtivement vers la porte, elle sentait que j’allais la quitter », a déclaré Jeanie, soupçonnant que c’était dû au fait que sa maman avait été contrainte à l’abandonner.

L’histoire d’Angela

La maman du bébé en question, âgée de 14 ans, avait été retrouvée après s’être effondrée à l’école, elle saignait et avait de la fièvre. Après examination, les médecins ont découvert qu’Angela avait récemment accouché d’un bébé et qu’elle souffrait d’une infection. « Nous avons accepté de prendre Angela aussi, pour voir si elle était capable d’être maman avec Maria. Elle venait d’avoir 15 ans et tenir son propre bébé n’était pas un geste naturel », raconte Jeanie. « Pouvez-vous l’emmener s’il vous plaît ? Je ne sais pas quoi faire », disait Angela pendant que Maria pleurait.

Le lendemain de son arrivée chez Jeanie et Bill, Angela a pris son courage à deux mains pour expliquer sa lourde histoire. « Le choc de ce qu’elle m’a dit m’a tellement frappée que je me suis sentie nauséeuse », a confié Jeanie, terriblement attristée par l’histoire d’Angela. « J’ai appris qu’Angela avait été violée par son propre père », ajoute-t-elle.

Jeanine raconte dans son livre que le père d’Angela a eu des problèmes d’alcool après que sa femme est partie avec un autre homme. Une nuit, il a commencé à s’attaquer à sa petite fille alors qu’elle tentait tant bien que mal de se cacher sous les draps. « Tu es une sale pute, Kathleen », criait le père d’Angela pendant qu’il violait cette dernière. Il a fini par s’évanouir, laissant sa fille enceinte. Angela a réalisé que son père l’avait mise enceinte quand elle n’a pas eu ses règles le mois qui a suivi le viol. Pour ne pas que les gens s’aperçoivent qu’elle était enceinte, la jeune fille a caché son ventre en portant des vêtements amples. « Je pensais que si je parlais de ce qui s’était passé, papa aurait des ennuis », avait confié la pauvre jeune fille à Jeanine en pleurant.

« Tout va bien »

Le jour de l’accouchement, la pauvre Angela a dû se débrouiller toute seule. Elle a accouché seule dans le bain pendant que son père était au travail. Elle a ensuite coupé le cordon ombilical du nouveau-né avec des ciseaux à ongles. Après avoir vidé le bain rempli de sang, Angela est allée déposer Maria sur les marches de l’église. Avant de laisser l’enfant, la jeune fille très courageuse l’a enveloppé dans son manteau et lui a chuchoté : « Tout va bien ».

Quand Kathleen, la mère d’Angela, a refait surface, elle n’a pas voulu voir l’enfant, celui de son ex-compagnon qui a violé leur fille. Angela est alors partie vivre chez sa mère et a décidé de laisser Maria entre d’autres mains que les siennes. « Elle était à peine une enfant elle-même. C’était une bonne décision », confie Jeanie.

Maria a finalement été adoptée. « Peu importe les circonstances de l’abandon, j’espère que plus tard, Maria comprendra le choix de sa maman », conclut Jeanie.

Source : SUDINFO.BE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS