Viol : Un pasteur utilisait le sexe oral pour « aspirer les démons » -

Viol : Un pasteur utilisait le sexe oral pour « aspirer les démons »

Un pasteur presbytérien du New Jersey est poursuivi en justice par quatre personnes qui l’accusent d’agression sexuelle. Ce dernier a invoqué l’exorcisme pour se défendre.

« Je refuse de rester silencieux plus longtemps (…) j’ai besoin d’être sûr que cela n’arrivera plus jamais à personne », a écrit l’une des victimes dans un communiqué. Le pasteur presbytérien William Weaver, âgé de 69 ans, est poursuivi en justice par quatre anciens paroissiens – trois hommes et une femme. Les victimes affirment que l’homme religieux les a agressées sexuellement. Toutes et tous le consultaient pour des conseils familiaux.

Selon le média Newsweek, l’agresseur présumé manipulait ses victimes durant les séances de conseil. Il leur aurait demandé de se déshabiller entièrement et de se coucher puis aurait placé des « pièces d’ange » sur leur front ainsi que des pierres « sacrées » sur leurs mains et chevilles. Un « rituel » qui se terminait par du sexe oral, toujours selon Newsweek.

Une défense sordide

Le moins que l’on puisse dire c’est que la défense du pasteur, qui a servi près de 39 ans dans la même église, est sordide. L’homme affirmait à ses victimes « aspirer » les démons qui se trouvent en eux en pratiquant des fellations. Il assurait également que c’était une pratique reconnue, notamment chez les amérindiens. Selon les victimes il se serait aussi présenté comme leur « protecteur ».

Il semble que ce pasteur n’en serait pas à son coup d’essai. L’enquête menée par la police a montré les preuves de « plusieurs actes d’idolâtrie et des comportement répréhensibles ». L’ênquête a par ailleurs montré la présence de vidéos pornographiques gay dans l’un des ordinateurs appartenant à la paroisse installés dans le bureau du pasteur.

Source : TETU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS