Vidéo : Un homme allume un joint dans la salle d'audience et le fume devant le juge -

Vidéo : Un homme allume un joint dans la salle d’audience et le fume devant le juge

Un homme de 20 ans du Tennessee, identifié comme Spencer Alan Boston, s’en est pris à l’homme – ou au juge – lors d’une audience au tribunal sur une accusation de possession de marijuana en allumant un joint alors qu’il se trouvait dans la salle d’audience en plaidant pour la légalisation.

Dans ce cas, la police n’a pas eu besoin de l’arme ridicule de l’Etat policier, l' »amplificateur d’odeur », qui est utilisé dans la ville de Bessemer, dans le Michigan, pour aider à capter l’odeur des fumeurs de cannabis non violents. C’est parce que le délinquant a fait des étincelles juste devant leurs yeux et sous leur nez.

Selon le Tennessean, Boston a été appelé à parler devant le juge Haywood Barry sur une simple accusation de possession de drogue. Ce qui s’est passé ensuite a surpris toute la salle d’audience, car Boston a sorti de son manteau un joint contenant de la marijuana et l’a allumé avant de se lancer dans une diatribe sur la légalisation du cannabis.

Boston s’est également retourné vers la salle d’audience et a parlé aux personnes présentes. Selon le shérif du comté de Wilson, Robert Bryan, les agents ont immédiatement arrêté l’homme.

Selon le lieutenant Scott Moore, shérif du comté de Wilson, beaucoup de personnes présentes dans la salle d’audience n’ont pas pu contenir leur rire pendant et après la situation.
Recevez les dernières nouvelles de The Mind Unleashed dans votre boîte de réception. Inscrivez-vous ici.

Boston a été accusé de trouble à l’ordre public et de simple possession, selon la police. Sa caution est fixée à 3 000 $, selon les registres de la prison.

En 2020, les efforts de légalisation semblent être plus probables avec 18 autres États, plus le Tennessee, qui veulent faire pression pour la légalisation. La protestation créative de Boston survient alors que le Tennessee se prépare à voter un projet de loi de légalisation. S’il est adopté, le projet de loi permettrait aux entreprises autorisées de vendre jusqu’à une demi-once de marijuana aux personnes de 21 ans et plus.

Les ventes de cannabis au Tennessee seraient taxées d’un énorme 12 %. Selon WZTV, 20 % des taxes iraient au fonds général de l’État, 50 % à l’éducation et 30 % à des projets d’infrastructure.

Boston a dû être attentif car le SB1849 vient d’être déposé vendredi au Sénat du Tennessee par le sénateur Raumesh Akbari (D-Memphis).

Le cannabis reste illégal au niveau fédéral, mais 11 États – l’Alaska, la Californie, le Colorado, l’Illinois, le Massachusetts, le Maine, le Michigan, le Nevada, l’Oregon, le Vermont, Washington – et le District de Columbia ont des lois qui légalisent la marijuana pour un usage récréatif. Dix États autorisent également la vente réglementée de la plante. Près de 90 % des adultes américains sont favorables à la légalisation de la marijuana, selon un récent sondage.

L’année dernière, une importante commission de la Chambre a adopté une loi historique, la Marijuana Opportunity Reinvestment and Expungement Act of 2019 – ou loi MORE. Elle a été adoptée par 24 voix contre 10 et se dirige maintenant vers l’ensemble de la Chambre et du Sénat.

S’il est adopté, le projet de loi mettra fin à l’interdiction fédérale de la marijuana, en la retirant de l’annexe 1 de la loi sur les substances contrôlées. Au-delà de cela, la loi permettrait également aux États d’adopter leurs propres politiques sur le cannabis et les inciterait à effacer le casier judiciaire des personnes ayant commis des infractions de faible niveau, comme à Boston.

Regardez la vidéo de surveillance du moment où Boston s’est illuminée dans une salle d’audience du comté de Wilson

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

By Aaron Kesel | Creative Commons | TheMindUnleashed.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *