Vidéo : La réponse “agressive” d’Emmanuel Macron à un élève à Marseille interpelle la toile

Emmanuel Macron a-t-il été agressif avec un élève lors de sa visite à Marseille? Une courte séquence diffusée dans l’émission C à Vous a interpellé les internautes. 

En déplacement à Marseille le 2 septembre dernier, Emmanuel Macron a pris le temps de se rendre dans une école où il a échangé avec des élèves. Les enfants étaient invités à poser des questions sur l’actualité au Président. L’un d’entre eux lui a donc demandé: “Est-ce qu’on va aider la ville de Kaboul?”. Ce à quoi Emmanuel Macron a répondu: “Qu’est ce qu’il y a? Tu sais ce qui se passe à Kaboul?”. L’élève avoue qu’il ne sait pas. Emmanuel Macron lui répond alors: “Pourquoi tu me demandes ça alors?” 

Un extrait de l’échange a été diffusé dans l’émission C à Vous sur France 5 lors de la chronique de Bertrand Chameroy, suscitant de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. En effet, le montage quelque peu brut de la scène laisse penser que le chef d’Etat était “agressif” avec le petit garçon. Un ton qui n’a pas du tout plu aux internautes… 

 “Quand Emmanuel Macron rencontre un enfant qui a plus de réflexion que McFly et Carlito, le ton n’est plus tout à fait le même…”, écrit notamment Julie Garnier, membre de La France Insoumise, sur Twitter.

Mea culpa

Ce samedi 4 septembre, Bertrand Chameroy, a tenu à présenter des excuses sur Twitter. Le journaliste a évoqué le montage de la séquence. “Dans le cadre de ma chronique légère, censée faire sourire, j’ai débriefé les questions-réponses entre le Président et les élèves. Le ‘Alors, pourquoi tu me poses la question?’ tranchait avec le ton des autres réponses. J’ai donc choisi de diffuser le début de l’échange. J’aurais effectivement dû préciser que l’échange et les explications se poursuivaient pendant plusieurs minutes ensuite, je le reconnais”, écrit Bertrand Chameroy. “Ne mêlez pas les journalistes de l’équipe de ‘C à vous’ à cela, ils n’y sont pour rien. Si faut il y a, c’est la mienne. Et ne cherchez pas de message politique derrière mes chroniques, il n’y en a pas. Ce n’est ni mon rôle, ni mon envie.” 

“La séquence non coupée” 

De son côté, le journaliste Vincent Glad a souhaité rétablir la vérité sur cet échange entre un élève et Macron en diffusant l’extrait dans son entierté. “Voici la séquence en entier, non coupée.” On peut y voir le Président prendre le temps d’expliquer à l’élève où se situe l’Afghanistan, avant de lui résumer la situation sur place. 

“(…) Ce qu’on a fait, ce que vous entendez à la télé depuis plusieurs semaines, c’est que depuis qu’ils ont pris ce contrôle, nous on a fait partir les Françaises et les Français qui y étaient pour les protéger et puis toutes les Afghanes et tous les Afghans qui, par leur combat, par ce qu’ils sont, sont menacés par ces talibans”, a détaillé Emmanuel Macron.

“Donc en fait on ne va pas aider Kaboul parce qu’on ne va pas installer une présence à Kaboul, mais on va aider les Afghanes et les Afghans qui risquent quelque chose du fait que les talibans ont pris le contrôle. Et il y en a déjà plusieurs milliers qui sont arrivés, et on prend tous un peu notre part, on ne peut pas tout faire nous donc chaque pays va un peu faire sa part”, a alors conclu le président français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *