Vidéo : En Essonne,un homme est accusé d’avoir jeté sa compagne du 2e étage et d’être descendu lui amener son bébé -

Vidéo : En Essonne,un homme est accusé d’avoir jeté sa compagne du 2e étage et d’être descendu lui amener son bébé

Une femme a fait une lourde chute de plus de cinq mètres ce mercredi soir dans le quartier Montconseil à Corbeil-Essonnes. Elle est grièvement blessée. Un différend conjugal serait à l’origine du drame et son compagnon a été placé en garde à vue pour tentative de meurtre aggravé.

Des habitants ont tenté d’aller s’en prendre violemment à l’auteur présumé des faits, mais n’y sont pas parvenus. Le drame s’est produit vers 21h40. Une femme est tombée du deuxième étage d’un immeuble de la rue Henri-Dunant et a été grièvement blessée selon nos informations, confirmant celles du Parisien. « Elle n’a pas atterri sur le béton. Elle a été amortie par des buissons », explique un habitant du quartier. Selon des témoignages, le compagnon de la victime serait descendu avec un bébé qu’il aurait donné à cette dernière, avant de remonter se retrancher dans le logement.

La victime âgée de 18 ans a été prise en charge par les secours. Plusieurs riverains ont tenté de s’introduire dans le logement du suspect pour en découdre, mais n’ont pas réussi à entrer. « Des témoins disent qu’ils avaient l’habitude de se prendre la tête et qu’ils l’ont vu jeter sa femme », affirme ce même habitant à nos confrères.

Les policiers sont quant à eux parvenus à entrer chez le mis en cause qui a été interpellé vers 22 heures, avant d’être conduit sous protection jusqu’au véhicule de police puis au commissariat. Une vidéo amateur montrant une partie de cette scène a été publiée sur les réseaux sociaux.

https://twitter.com/i/status/1402750085864300548

L’homme, originaire de Roumanie et âgé de 24 ans, a été placé en garde à vue pour tentative de meurtre aggravée. A son domicile, les fonctionnaires n’ont découvert aucune arme ni aucune autre victime. Les investigations doivent permettre de déterminer ce qu’il s’est exactement passé et si cette femme a déjà subi des violences par le passé. Par ailleurs, les policiers mènent des recherches afin de déterminer si le suspect est en situation régulière sur le territoire français.

Le département de l’Essonne est fortement touché par les violences conjugales. 560 dossiers de ce type ont été traités en 2020, contre 349 l’an dernier indique Le Parisien. Fin mai, un homme de 39 ans a tué sa compagne à coups de marteau à Arpajon. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *