Une pédophile prend 8 ans de prison :Elle se faisait passer pour un garçon et a agressé sexuellement 50 écolières

Jusqu’à 50 filles ont été agressées sexuellement par une pédophile qui s’est fait passer pour un adolescent pour les préparer en ligne.

Gemma Watts, 21 ans, a voyagé en train au Royaume-Uni pour rencontrer ses jeunes victimes, dont certaines n’avaient que 13 ans, qui croyaient avoir une relation avec un garçon proche de leur âge.

Les rapports de RT : La police britannique dit que Gemma Watts a peut-être agressé jusqu’à 50 écolières en se faisant passer pour un écolier de 16 ans nommé « Jake Watton ». Les agents ont déclaré que beaucoup de ses victimes ne se rendent peut-être compte qu’elles ont été trompées par le prédateur que depuis qu’elle a été emprisonnée et que son cas a été largement diffusé.

La jeune femme de 21 ans a préparé ses victimes via Snapchat, Instagram, Whatsapp et d’autres services de médias sociaux. Elle s’est attachée les cheveux et portait une casquette de baseball, un pantalon ample et un chandail à capuchon pour tromper les enfants.

Mme Watts a commencé ce que le juge a décrit comme son  » comportement prédateur  » à l’âge de 19 ans et a ciblé un certain nombre de jeunes de 13 à 16 ans. Elle a convaincu les enfants d’échanger des photos intimes, leur parlant parfois au téléphone avant de prendre le train pour les rencontrer en personne. Elle aurait même rencontré les parents de certaines des filles alors qu’elle jouait le rôle de « Jake ».

Une des victimes a déclaré que son  » cœur avait explosé  » dans une déclaration d’impact qui a été lue à haute voix à la Cour de la Couronne de Winchester.

« Mon monde s’est arrêté, j’ai en fait arrêté de respirer… Je l’aimais tellement », a écrit la victime.

Mme Watts a déjà plaidé coupable à sept accusations d’agression sexuelle et de préparation à la vie active contre quatre filles âgées de 14 et 15 ans. Cependant, elle a continué à conditionner des jeunes filles alors qu’elle était en liberté sous cautionnement après son arrestation initiale et ses aveux partiels, et elle a ensuite été placée sous surveillance pour l’empêcher de récidiver pendant que l’enquête se poursuivait.

« Le niveau de manipulation et de tromperie utilisé par Mme Watts pour piéger ses victimes dans cette affaire était vraiment choquant « , a déclaré l’agent de police Nicola Benson, de la police du Hampshire.

 » Les enfants sont particulièrement vulnérables à l’exploitation en ligne avec l’utilisation accrue des applications de médias sociaux, et il y a un risque réel que tout contact avec un étranger en ligne puisse amener un enfant à rencontrer un délinquant en personne « , a-t-elle ajouté.

Vendredi, Mme Watts a été condamnée à huit ans de prison, a été inscrite au Registre des délinquants sexuels pour la vie et a fait l’objet d’une ordonnance de prévention des préjudices sexuels à vie.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Source et crédits : NEWSPUNCH

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS