Une manifestante colle sa poitrine avec de la glue sur la chaussée devant les locaux de de Goldman Sachs

Cette semaine, une femme a collé ses seins sur le trottoir en signe de protestation, devant les bureaux de Goldman Sachs à Londres. La manifestation s’inscrivait dans le cadre de manifestations plus larges dans le quartier financier de Londres. Cette femme a été décrite par les médias comme une « éco-protestante ».

Protester Glues Her Breasts To Pavement Outside Of Goldman Sachs 7

Les passagers d’un autobus ont vu la femme allongée face contre terre, la tête haute jusqu’au cou. Une fois la femme signalée, un groupe de policiers est arrivé sur les lieux et l’a entourée de grands écrans pour empêcher les spectateurs de la voir manifester.

Cette manifestation s’inscrivait dans le cadre de la Rébellion de l’extinction (XR), un mouvement grandissant qui se bat pour des causes environnementales. D’une manière ou d’une autre, les équipes d’urgence ont réussi à retirer ses seins du trottoir.

Selon le Scotland Yard, 26 personnes ont été arrêtées parce qu’elles étaient soupçonnées d’intrusion aggravée pour avoir bloqué l’entrée du bâtiment de la bourse.

Dans un autre quartier de la ville, cinq manifestants, dont le grand-père Phil Kingston, âgé de 83 ans, sont montés sur le toit d’un train DLR à la gare de Canary Wharf, dans l’est de Londres, portant des pancartes indiquant que  » la routine = mort  » et  » ne pas emprisonner les canaris « .

Cette protestation a été accueillie par des membres de la police britannique des transports (BTP), qui ont utilisé des cordes, des échelles et des harnais pour enlever les banderoles. Les cinq manifestants ont également été arrêtés à la suite de la manifestation et accusés d’obstruction à la voie ferrée.

Dans une déclaration faite plus tôt cette semaine, le groupe a déclaré :

« Le monde a changé… Un espace de vérité a été ouvert et il est maintenant temps de faire connaître cette vérité aux communautés autour de Londres, aux régions et nations du Royaume-Uni et à l’échelle internationale. En cette ère de désinformation, il y a du pouvoir à dire la vérité. Nous] remercions les Londoniens d’avoir ouvert leur cœur et d’avoir manifesté leur volonté d’agir en fonction de cette vérité. Nous savons que nous avons perturbé vos vies. Nous ne le faisons pas à la légère. On ne fait ça que parce que c’est une urgence. »

Depuis le début des manifestations lundi dernier, 40 000 nouveaux donateurs ou bénévoles ont offert leur soutien au groupe. Au cours de la même période, elle a collecté près de 200 000 livres sterling – principalement sous forme de petits dons de 10 à 50 livres sterling – soit un total de 365 000 livres depuis janvier, selon le Guardian.

Il y a également eu des manifestations en divers endroits dans le monde entier.

Des manifestants en France, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Finlande, en Finlande, en Suède, en Norvège, en Italie, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et dans de nombreux autres pays ont organisé des « die ins » dans des lieux très fréquentés, où des manifestants ont posé le pied sur le sol pour sensibiliser à leur cause.
« Notre écosystème est menacé d’effondrement, qui entraînera non seulement l’extinction massive d’innombrables espèces, la perte de fertilité des sols et des conditions climatiques plus extrêmes, mais aussi les crises sociales de famine, de guerre et de migration qui en résulteront. Les petits efforts que nous faisons tous les jours,[comme] utiliser moins d’emballages, acheter des aliments et des vêtements biologiques, arrêter de boire avec des pailles de plastique ne suffisent manifestement pas. Nous avons besoin que nos gouvernements prennent leurs responsabilités au sérieux afin d’assurer un avenir digne d’être vécu par les habitants de notre monde », a déclaré un porte-parole du groupe dans un communiqué.

Il est évident que ces jeunes gens sont congédiés pour l’environnement, mais il est difficile de dire ce que cette femme pensait qu’elle allait accomplir en collant ses seins sur le trottoir. Si son but était d’attirer l’attention des gens, elle a accompli sa mission, mais elle aurait probablement pu faire tourner les têtes sans potentiellement mutiler son corps.

Les dirigeants du groupe disent que la rébellion de l’Extinction passe à la « prochaine phase de la rébellion ».

Roger Hallam, cofondateur de la rébellion de l’extinction, a déclaré que notre espèce est à un moment crucial et que si nous n’agissons pas maintenant, nous pouvons nous attendre à un niveau d’extinction à l’avenir.

« Je réfléchis à la façon de changer efficacement la société en temps de crise. C’est pourquoi la rébellion de l’extinction a été un succès « , a-t-il dit.

« Ce n’est pas comme si trois personnes dans un pub se disaient : « Allons nous rebeller. C’est comme une étude systématique de la littérature universitaire sur la façon dont les sociétés changent radicalement en peu de temps. Les gens doivent enfreindre la loi de manière non violente, en masse, de préférence dans une capitale », a-t-il ajouté.

Le mouvement prend de l’ampleur de jour en jour et l’on s’attend à ce qu’il y ait de plus en plus de manifestations dans le monde entier.

Traduit par Dr.Mo7oG

Source : ANONEWS

Please follow and like us:

Une pensée sur “Une manifestante colle sa poitrine avec de la glue sur la chaussée devant les locaux de de Goldman Sachs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS