Une maman furieuse contre une crèche: des gardiennes ont écrit au marqueur indélébile sur son bébé (photos)

Heather Chisum, une mère célibataire américaine, a partagé sa colère sur Facebook. Alors qu’elle voulait changer son fils d’un an après une journée à la crèche, elle a découvert que le personnel avait écrit au marqueur sur le torse du bambin.

Une maman furieuse partage sa colère contre la crèche: des gardiennes ont écrit au marqueur indélébile sur son bébé (photos)
Facebook Heather Gisum

Heather Chisum, une mère de famille originaire de Floride, ne s’attendait pas à retrouver son fils Milo dans cet état en le ramenant de la crèche. Au moment de changer le bambin d’un an, elle a découvert une énorme inscription sur le torse de l’enfant, qui disait : « Maman, je n’ai plus de couches. S’il te plaît, lis mon rapport ». Heather comprend rapidement que le message a été écrit par les gardiennes de la crèche.

La mère célibataire a directement partagé son indignation et les clichés sur son compte Facebook. « Est-ce que j’ai raison d’être furieuse sur ça ? Ou est-ce que je surréagis ? (…) Tous les jours, quand je vais chercher Fin et Milo à la crèche, je reçois un rapport quotidien dans leur boîte à tartines. Les gardiennes y écrivent l’humeur de mes enfants ce jour-là, à quelle heure elles ont changé leurs couches et s’ils ont besoin de nouvelles couches », explique Heather. « Je suis une mère célibataire avec un travail à temps plein et deux très jeunes enfants. Poursuivez-moi pour ne pas lire le rapport tous les jours. J’imagine qu’elles ont écrit dans le rapport d’hier que Milo avait besoin de nouvelles couches et je ne l’ai pas vu ».

Le lendemain, les puéricultrices ont choisi de faire passer le message, directement sur le corps de l’enfant. « Je vois plusieurs gardiennes et maîtresses tous les jours en déposant mes enfants et en venant les chercher. Si je n’avais pas vu le message, il aurait suffi de me le dire oralement. »

Heather explique avoir tenté de faire disparaître les traces de marqueur, en vain. « Même dans le pire des cas, elles auraient pu écrire « Besoin de couches » sur le ventre de Milo. Je ne comprends pas pourquoi il fallait absolument écrire un message aussi long sur le torse de mon fils. Et le pire ? CE N’EST PAS LA PREMIÈRE FOIS. Cela est déjà arrivé il y a quelques mois ».

La publication Facebook d’Heather a suscité de nombreuses réactions, et a déjà été partagée plus de 30.000 fois. Selon les informations de NBC News, la responsable de l’incident a été identifiée et licenciée par la direction de la crèche.

UPDATE: For all of these mothers coming after me and saying I’m negligent, I’m human and I missed a report. ONE. For…

Publiée par Heather Chisum sur Lundi 27 janvier 2020

Source : SUDINFO.BE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS