Une Eglise du Royaume-Uni propose de " couvrir " le crucifix et Jésus pour le Ramadan -

Une Eglise du Royaume-Uni propose de  » couvrir  » le crucifix et Jésus pour le Ramadan

Une église britannique a essuyé des tirs après avoir offert de  » couvrir  » une croix et une image de Jésus pour permettre aux musulmans de dire des prières dans son bâtiment pendant le Ramadan.


Dans le cadre de ces plans, les participants d’une mosquée voisine ont été invités à utiliser l’allée de l’église paroissiale de Darlington comme lieu de prière.

Rapports de Mirror.co.uk : Des femmes musulmanes se sont également vu offrir de l’espace dans les pièces adjacentes de l’église St Matthieu et St Luc, affirme-t-on.
Les propositions auraient été discutées lors d’une réunion le 9 mai en présence de la Révérende Lissa Scott.

On prétend aussi que les membres se sont fait dire qu’une image dévotionnelle de Jésus, une copie de La Lumière du monde par l’artiste préraphaélite William Holman Hunt, serait dissimulée, rapporte The Sunday Times .
Le journal a rapporté que le procès-verbal de la réunion se lisait : « Une nef de l’église doit être débarrassée des chaises pour que les hommes musulmans puissent dire des prières.

« Couverture de croix chrétiennes/photographies dans de petites pièces pour que les dames puissent dire des prières. »

Le diocèse de Durham est depuis intervenu dans le fiasco et a dit à l’église qu’il ne devait pas tenir de prières islamiques dans le bâtiment de l’église.

Elle a déclaré que le droit ecclésiastique n’autorise pas les actes de culte commis par des non-chrétiens dans un bâtiment de l’Église d’Angleterre.

L’évêque de l’Église épiscopale chrétienne, Mgr Gavin Ashenden, ancien aumônier de la Reine, fait partie de ceux qui s’en prennent aux plans.

Il a dit : « Quand les musulmans entrent dans notre église, nous les invitons à entrer et à respecter Jésus. Si nous acceptions une invitation à entrer dans une mosquée, nous respecterions Mahomet. »

Parlant de la décision du diocèse de s’impliquer, il a ajouté au premier ministre :  » Ils se rendent compte que le vicaire a fait une erreur stupide, mais je suis heureux que cela soit arrivé parce que cela a soulevé à l’oeil du public des questions importantes que les gens doivent régler.

« L’islam et le christianisme ne sont pas des cousins abrahamiques dans la religion du Moyen-Orient. Ils sont en fait antithétiques l’un pour l’autre. »

Il est entendu que l’événement se déroulera, mais les prières seront dites ailleurs.

Dans une déclaration au premier ministre, un porte-parole du diocèse de Durham a dit : « Bien qu’il soit vital d’établir de bonnes relations interreligieuses, il est clair qu’un acte de culte d’une tradition religieuse non chrétienne n’est pas permis dans un édifice de l’Église consacrée d’Angleterre.

« Il s’agit d’une position juridique décrite dans les Canons B1/2/3 et B5 Section 3 où il est dit : Toutes les formes de service utilisées en vertu du présent Canon seront respectueuses et convenables et ne seront ni contraires à la doctrine de l’Église d’Angleterre, ni indicatives d’une quelconque dérogation à celle-ci en aucune matière essentielle ».

« Il semble qu’il y ait d’abord eu un malentendu à ce sujet au niveau local, mais cela a été résolu maintenant, avec des plans pour que les prières musulmanes aient lieu dans un bâtiment voisin, puis que toute la communauté se réunisse pour un repas de célébration à l’intérieur de l’église ».

L’église Saint Matthieu et l’église Saint Luc ont été contactées pour un commentaire.

Traduit par Dr.Mo7oG // Tous droits réservés

Source : NEWSPUNCH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *