Une drag queen a montré aux enfants un aperçu de son entrejambe lors d’un événement  » Drag Queen Story Hour « 

Une drag queen a soit disant « accidentellement » montré aux enfants un aperçu de son entrejambe lors d’un événement  » Drag Queen Story Hour  » dans le comté de Hennepin, au Minnesota.

L’interprète, connue sous le nom de Sasha Sosa, faisait la lecture aux enfants de la bibliothèque du comté de Hennepin lorsque l’incident a été filmé.

La Child Protection League Action a affiché une série d’images de l’événement, affirmant qu’elles représentaient la « débauche et le toilettage sexuel » financés par les contribuables.

Selon le groupe, Sosa a 18 ou 19 ans et se produit régulièrement dans les clubs de strip-tease aux côtés de’Gemini Valentine’, qui était également présent à la bibliothèque avec un justaucorps révélateur.

*Please note: These photos have not been edited, blurred or altered in any way.Debauchery and sexual grooming are…

Publiée par Child Protection League Action sur Vendredi 18 octobre 2019

La bibliothèque du comté de Hennepin n’aurait pas non plus procédé à une vérification des antécédents de la paire avant l’événement.

L’exposition des enfants à des thèmes sexuels lors de tels événements a provoqué la fureur chez de nombreux conservateurs.

Plus tôt cette année, nous avons reporté des photos montrant de jeunes enfants allongés sur une drag queen lors d’un événement  » Drag Queen Story Time  » à Portland.

La « drag queen » effrayante de la bibliothèque publique de Dallas lit le livre « What Color is Your Underwear » à de jeunes enfants.

L’un des participants à un événement Drag Queen Story Time à Houston, Alberto Garza, 32 ans, s’est par la suite avéré être un délinquant sexuel enregistré qui a été condamné pour avoir agressé un garçon de 8 ans en 2008.

Une deuxième « drag queen » qui a participé activement à la lecture de livres LGBT aux jeunes enfants et aux nourrissons lors des événements de la bibliothèque publique « Drag Queen Story Hour » (DQSH) dans la grande région de Houston au Texas a été déclarée coupable de délit sexuel et pédophile, ainsi que « transgenre prostituée ».

William Travis Dees a un casier judiciaire de crimes sexuels odieux qu’il a commis contre des enfants d’à peine quatre ans et qui remonte à 2004. C’est la même année, en fait, que Dees a été condamné et emprisonné pour avoir commis des crimes sexuels contre non seulement un mais quatre enfants prépubères différents, âgés de quatre à huit ans.

Jetez un coup d’oeil à cette photo des médias sociaux d’une de ces drag queens, James Gary Love alias « Cassi Nova » :

https://1.bp.blogspot.com/-UK3APMMRsh8/XbmszEjTVyI/AAAAAAAA2mU/fFtYynukpM0t2RWW6pIzO-ADxQhYuL4JQCLcBGAsYHQ/s1600/From%2BCassi%2BNova%2527s%2Bsocial%2Bmedia%2Bposts.%2BObviously%252C%2Bthe%2Blibrary%2Bhas%2Bdifferent%2Bstandards%2Bfor%2Bpassing%2B%2527background%2Bchecks%2527%2Bthan%2Bthe%2Brest%2Bof%2Bus%2Bwould..jpg

Le message se lit comme suit : « Se sentir mignon, ça pourrait attirer des enfants dans les égouts plus tard, IDK. » – Pour en savoir plus, cliquez ici.

Voilà ce qui se passe :

Ce sont des hommes adultes qui s’habillent en femmes. Certains d’entre eux se produisent dans des clubs de strip-tease.

Au moins deux d’entre eux ont des antécédents d’agression sexuelle d’enfants.

L’un des pédophiles susmentionnés est également une prostituée transgenre.

L’un d’entre eux a posté sur Facebook qu’il/elle « pourrait attirer des enfants dans les égouts ».

A deux reprises, certaines de ces « drag queens » ont flashé des enfants (une fois lors d’un spectacle érotique pour des enfants d’à peine 5 ans dans une école publique de Manhattan).

Dans un cas, des enfants de 5 ans ont été photographiés allongés sur une drag queen lors d’un événement à la bibliothèque de St. John’s. A une occasion, des « drag queens » ont lu un livre intitulé « What Color is Your Underwear » aux enfants.

Une drag queen qui a aidé à organiser une « Heure de l’histoire de Drag Queen » pour les enfants d’âge préscolaire de Louisiane a admis que le but de l’événement est « le toilettage de la prochaine génération ».

C’est extrêmement inquiétant ! C’est le toilettage et la sexualisation des enfants.

Qui est derrière ces événements ? Qui paie pour tout cela ? Et pourquoi les parents sont-ils si silencieux à ce sujet ?

Cependant, selon le chroniqueur néoconservateur David French, Drag Queen Story Time est « l’une des bénédictions de la liberté ».

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Sources : Summit.news, HumansAreFree.com / Référence : Facebook.com

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Facebook
Facebook