Une attaque de drone américaine aurait tué 60 civils en Afghanistan -

Une attaque de drone américaine aurait tué 60 civils en Afghanistan

Alors que tout le monde était fixé sur les événements en Iran, une attaque de drones américains aurait tué une soixantaine de civils en Afghanistan.

Alors que les médias des entreprises américaines ont fait une fixation sur les événements en Iran, en particulier l’admission récente par l’Iran que le vol 752 d’Ukraine International Airlines a été accidentellement abattu par ses militaires, d’autres nouvelles tout aussi importantes – sinon plus – ont été largement ignorées ou passées sous silence pendant le conflit croissant entre les deux pays sur la question des  » titis for tat « .

Parmi ces événements importants, mentionnons les suivants :

La déclaration vendredi du département d’État américain selon laquelle l’armée américaine restera en Irak indéfiniment malgré le fait que le gouvernement irakien lui ait dit de partir. Les manifestations massives contre les gilets jaunes Macron se sont poursuivies en France pour la soixante et unième semaine consécutive. Le fait troublant qu’une attaque de drone américain aurait tué une soixantaine de civils mercredi.

Selon Tolo New, une attaque de drone visant le mollah Nangyalai, un haut commandant des talibans, l’a tué en même temps qu’une soixantaine de civils dans le district de Shindand à Herat, en Afghanistan.

La population locale a qualifié d’erreur l’attaque qui a impliqué quatre drones armés, bien que des responsables du ministère afghan de la défense aient indiqué que la frappe avait été coordonnée entre les forces américaines et le ministère de la défense.

La confirmation de l’attaque par le Pentagone a été publiée dans la publication militaire américaine Stars & Stripes dans un article intitulé Airstrike in western Afghanistan kills leader of Taliban splinter group, may have killed civilians. Il n’est pas surprenant que l’article ne confirme pas la mort de civils. Au lieu de cela, l’article semble les dissimuler rapidement, disant que la frappe  » a peut-être tué plusieurs civils « , ajoutant plus tard qu’une enquête a été lancée pour déterminer si des civils ont été tués.

Les responsables américains ont envoyé une déclaration aux médias afghans qui n’ont pas fait de commentaires sur les victimes.

La déclaration se lisait, en partie, comme suit

« Les forces américaines en Afghanistan, à la demande des forces de sécurité afghanes, ont mené une frappe aérienne défensive coordonnée pour soutenir les forces afghanes à Shindand, Herat, le 8 janvier 2020. »

La déclaration a également dit que les combattants appartenant au groupe dissident des talibans que Nangyalai a commandé continueraient à se battre contre  » les États-Unis et d’autres étrangers « .

Selon un résident local,  » quelques civils ont été tués et blessés  » lors de la première frappe, avant qu’une deuxième ne se produise alors que les morts et les blessés étaient rassemblés.

Un témoin oculaire, Saleh Mohammad, dont les deux neveux ont été blessés lors de la frappe, a déclaré que « 37 à 38 membres du groupe du commandant Nangyalai ont été martyrisés ».

Mohammad Javad, un autre témoin oculaire a dit que l’avion aurait « largué des bombes partout sur les gens et qu’il les tuait ».

Le projet sur les coûts de la guerre de l’Université Brown estime que 157 000 personnes sont mortes à la suite de la guerre menée par les États-Unis en Afghanistan depuis octobre 2001. Ce chiffre comprend plus de 43 000 civils afghans et plus de 500 travailleurs humanitaires et journalistes.

Traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Source : By Emma Fiala | Creative Commons | TheMindUnleashed.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *