Une association à but non lucratif de Denver achète un hôtel et le transforme en 139 mini-appartements pour les sans-abri

Des chambres sont disponibles pour les personnes qui viennent des refuges de la ville ou même directement de la rue.

Dans l’ensemble des États-Unis, le coût élevé des logements, la grave pénurie de logements abordables et la stagnation des salaires ont déchiré le tissu social d’innombrables communautés, entraînant une augmentation du nombre de sans-abri et de la pauvreté à long terme.

À Denver, dans le Colorado, le problème s’est aggravé au rythme des tendances nationales, une étude locale montrant qu’au moins 5 755 sans-abri résident dans la ville de Mile High.

Ainsi, lorsqu’un Quality Inn and Suites situé sur une route principale a été mis en vente, le président de la Coalition du Colorado pour les sans-abri (CCH) a vu l’occasion idéale de transformer l’ancien hôtel en un lieu où les résidents non logés pourraient reconstruire leur vie.

John Parvensky, qui dirige l’organisation à but non lucratif locale depuis 1985, a acheté l’hôtel de 139 chambres pour 8,4 millions de dollars en utilisant une combinaison de fonds privés, d’État et municipaux avant de rénover la propriété et de la rebaptiser Fusion Studios. Ce bâtiment est le 17ème du genre qu’il a ouvert depuis plus de 30 ans qu’il travaille sur cette question.

Les Fusion Studios, qui comprennent désormais 139 « micro-appartements », serviront de refuge et de soutien à une partie de la population non logée de la ville qui continue à lutter pour survivre face à l’interdiction de camper en ville qui reste en vigueur malgré le fait que l’interdiction ait été déclarée inconstitutionnelle par un juge du comté.

Parvensky a déclaré à la Colorado Springs Gazette :

afin que les gens qui sont dans les rues ce soir aient un endroit où se sentir chez eux le plus rapidement possible ».

Des chambres sont disponibles pour les personnes qui viennent des refuges de la ville ou même directement de la rue. Les locataires potentiels ont accès à des bons spéciaux de l’État et de la ville qui leur garantissent de ne devoir payer que 30 % de leur revenu pour le loyer.

Parvensky a noté que de nombreux locataires ne peuvent généralement payer qu’environ 100 dollars par mois, dont la plupart proviennent de prestations telles que les allocations d’invalidité.

Chaque chambre sera équipée d’une salle de bain privée et d’une kitchenette, ainsi que d’équipements tels qu’un lit, une commode, un bureau et une chaise, un mini-réfrigérateur, une télévision, un micro-ondes et même un garde-manger.
Britta Fisher, la responsable du département du logement de Denver, a fait l’éloge du « logement pratiquement instantané » des studios Fusion.

Lors de la cérémonie d’ouverture du mois dernier, elle l’a dit à Denverite :

« Nous savons tous que nous avons besoin de plus d’unités de logement, que nous en avons besoin rapidement. J’espère vraiment que nous pourrons reproduire ce modèle et ces partenariats sur d’autres sites à Denver ».

Article traduit par Dr.Mo7oG pour NO Signal Found

Source : THEMINDUNLEASHED

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS