Un Texan accusé d’avoir tué 12 femmes, la police examine 750 autres meurtres pour trouver des liens possibles.

Les autorités de la région de Dallas examinent des centaines de cas de personnes âgées qui meurent sans surveillance pour voir si l’un d’eux est lié au suspect, Billy Chemirmir.


Un homme du Texas a été accusé d’avoir tué 12 femmes âgées, et la police réexamine encore des centaines d’autres morts pour voir s’il pourrait y avoir un lien, ont déclaré des responsables.

Un grand jury du comté de Dallas a rendu mardi six chefs d’accusation de meurtre passible de la peine capitale contre Billy Chemirmir, 46 ans, en relation avec la mort des six femmes en 2016 et début 2018.

Un deuxième grand jury du comté de Collin a inculpé Chemirmir de cinq autres chefs d’accusation de meurtre, également mardi, selon les dossiers judiciaires. Toutes les victimes du comté de Collin ont été étouffées lors d’un cambriolage, selon les documents du tribunal.

Après l’arrestation de Chemirmir l’année dernière et son inculpation pour le meurtre de Lu Thi Harris, la police de Dallas a déclaré qu’elle réexaminerait les cas de 750 personnes âgées mortes sans surveillance pour voir si l’un d’entre eux pouvait être lié à Chemirmir.
Les actes d’accusation du comté de Collin portaient sur le meurtre d’Ann Conklin le 18 mars 2018, de Carolyn MacPhee le 31 décembre 2017, de Martha Williams le 4 mars 2018, de Miriam Nelson le 9 mars 2018 et de Minnie Campbell le 31 octobre 2017.

IMage: Billy Chemirmir has been charged with multiple counts of murder after allegedly posing as a health care worker to gain access to elderly victims in Texas.

Les actes d’accusation du comté de Dallas portaient sur les meurtres de Phyllis Payne le 14 mai 2016, de Norma French le 8 octobre 2016, de Phoebe Perry le 29 octobre 2016, de Doris Gleason le 29 octobre 2016, de Rosemary Curtis le 17 janvier 2018 et de Mary Brooks le 31 janvier 2018, selon les archives judiciaires.

Richard Arnold, un avocat de la fille de Gleason, a dit que son Gleason a été étouffé dans son appartement dans une résidence pour personnes âgées à Dallas. Il manquait des bijoux et de l’argent chez elle.
La fille « avait des soupçons immédiats que quelque chose n’allait pas », a dit Arnold à NBC Dallas. « Il y avait un bijou particulier que sa mère portait toujours et qui manquait. »

La famille de la victime poursuit en justice l’établissement où vivait Gleason, accusant les responsables d’avoir permis au suspect – qui se serait fait passer pour un employé d’entretien – d’entrer dans le bâtiment, selon NBC Dallas.

« Nous pensons qu’il aurait dû être remarqué le jour où Doris Gleason a été assassinée « , a déclaré Arnold.

Chemirmir a été arrêté pour le meurtre de Harris après qu’une autre femme qui a été agressée à son domicile ait fourni à la police de Plano, au Texas, suffisamment de détails pour les aider à identifier le suspect.

Traduit par Dr.Mo7oG // Tous droits réservés

Source : NBC

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS