Un policier d’école est condamné à 10 ans de prison pour avoir violé une jeune fille de 12 ans en la filmant

Jorge Luis Bastida, 22 ans, a été arrêté et accusé d’agression sexuelle grave sur une fillette de 12 ans qu’il traquait en ligne. Cette semaine, contrairement à tant de policiers qui s’en tirent avec des crimes similaires, Bastida a été condamné à 10 ans de prison.


« Il a prêté serment de protéger les enfants « , a déclaré Kim Ogg, procureur du comté de Harris, cette semaine. « Il a promis de protéger et de servir l’une de nos populations les plus vulnérables et il a plutôt exploité et violé une jeune fille. Il lui a volé son enfance. »

Les procureurs ont dit que Bastida a rencontré la jeune fille sur un smartphone application appelé « Meet Me » où elle aurait envoyé au policier des photos nues. Après quelques jours de flirt en ligne, le policier a envoyé un Uber chercher la fille le lundi soir avant de l’amener dans un hôtel voisin où la jeune fille dit que l’agent l’a violée.

La jeune fille dit que Bastida l’a maintenue à terre et l’a violée malgré ses supplications pour que le policier arrête. Elle dit qu’elle lui a dit qu’elle n’avait que 12 ans, mais il a continué. Les deux ont passé la nuit à l’hôtel Guest House et sont partis un mardi matin.

L’élève de l’école secondaire de premier cycle Fairmont a été portée disparue par sa famille lundi soir. Le lieutenant Chris Brown du service de police de Deer Park a décrit l’enquête sur les personnes disparues :

Nous avons commencé à parcourir ses comptes de médias sociaux et découvert qu’elle communiquait avec un homme inconnu qui s’était arrangé pour qu’on vienne la chercher à son domicile et qu’on l’emmène dans un endroit inconnu.

La police dit avoir découvert l’application MeetMe sur l’iPad de son école, bien que les responsables de l’école aient contesté l’affirmation selon laquelle les iPads sont incapables d’être utilisés pour de telles applications de médias sociaux. Brown a dit que ce qu’ils ont découvert a amené la police à croire qu’elle était en « danger extrême ». Il l’a dit aux journalistes :

Les conversations étaient semblables à celles que nous avons vues dans le passé avec des pédophiles qui tentent d’attirer les enfants hors de la maison.

Selon Chron, les procureurs sont convaincus que Bastida est leur agresseur et que l’officier l’a violemment violée, tout en filmant l’attaque avec son téléphone.

La jeune fille a dit à la police que Bastida l’avait tenue par le cou et l’avait violée, d’après son casier judiciaire. Elle lui a dit d’arrêter, lui disant qu’elle n’avait que 12 ans, mais il l’a agressée à nouveau, a dit le procureur. La fille a dit qu’il avait filmé l’incident sur son portable.

M. Brown s’est dit surpris d’apprendre, avec son équipe d’enquêteurs, que le jeune homme qui s’appelait « Jay » sur MeetMe était également un agent de la paix assermenté.

J’ai été très surpris. C’est inhabituel dans notre profession et cela nous a tous choqués…. C’est pourquoi nous avons porté les accusations appropriées contre tout suspect. Il sera d’abord traité ici (à Deer Park) et transféré dans le comté de Harris.

Les services de police sont prompts à prendre leurs distances par rapport aux leurs lorsqu’un de leurs gars en bleu commet un crime. C’est le cas de Bastida qui aurait démissionné de son poste de policier juste avant d’accepter d’être interrogé par des détectives.

Après sa démission, les organes de presse sont encouragés à qualifier le suspect d' »ancien » policier. Cependant, les faits sont indéniables. Bastida était policier au moment de son arrestation. Il aurait également été  » en formation  » pour devenir agent de liaison scolaire, travaillant déjà dans le district scolaire, lorsqu’il a pris des dispositions pour rencontrer une fillette de 12 ans à des fins sexuelles. Il a peut-être cherché ce travail dans le seul but de s’en prendre aux étudiants, car ce crime horrible est beaucoup trop fréquent.

« Nous comptons sur les gens pour nous protéger, nous et nos enfants, en particulier à l’école, et quelque chose comme ça est un abus absolu de cette confiance « , a déclaré le procureur adjoint Kaitlin Kaufmann, qui a poursuivi l’affaire. « Il devrait être tenu à la même norme, si ce n’est une norme plus élevée, que celle qu’il impose aux autres sur une base quotidienne. »

Comme le TFTP l’a constamment signalé, tant de policiers s’en tirent avec une tape sur les doigts pour des crimes similaires, purgeant peu ou pas de peine de prison pour viol d’enfants. C’est une bouffée d’air frais quand on voit ces malades perdre leur liberté pendant un certain temps.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Source : THEFREETROUGHTPROJECT

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS