Un policier congédié pour avoir donné un sandwich remplit de crottes de chien à un sans-abri récupère son emploi

Un policier du Texas qui a perdu son emploi après avoir donné des excréments de chien à un sans-abri a repris le travail après que son licenciement ait été annulé avec succès à la suite d’un appel.

L’agent Matthew Luckhurst, du service de police de San Antonio, a admis avoir intentionnellement placé les excréments de chien entre deux pains et les avoir laissés dans un contenant de nourriture à côté d’un sans-abri.

Le patrouilleur à vélo avait d’abord admis avoir fait cette farce cruelle pendant qu’il était en service le 6 mai 2016.

Luckhurst a dit qu’il était tombé sur le pain et les excréments pendant son trajet de patrouille avec un autre agent. Les articles se trouvaient à côté d’un tas de produits d’hygiène personnelle, de condoms et de vomi.

L’agent affirme qu’en essayant de nettoyer le mess, il a saisi les excréments avec le pain pour éviter tout contact avec celui-ci avant de le placer dans le contenant de nourriture.

Il a ensuite placé le  » sandwich  » à côté d’un homme de passage non conforme pour tenter de dégager les gens du secteur. Lorsque le sans-abri a ramassé le conteneur, il l’a senti avant de le jeter par terre, selon la KSAT.

Le collègue de l’agent qui patrouillait à vélo a alors réprimandé Luckhurst, disant à son collègue :  » Vous ne pouvez pas faire ça. Vous devez aller le ramasser « , selon les documents d’arbitrage de la police.

Luckhurst a été suspendu de son poste le 28 octobre 2016.

Toutefois, la suspension a été annulée à la suite d’une enquête qui a révélé que l’incident n’aurait pas pu se produire à la date initialement déclarée parce que M. Luckhurst avait été blessé dans un cours d’arts martiaux et qu’il avait été affecté à des tâches légères du 6 avril au 14 juin 2016, alors qu’il n’aurait pas été autorisé à faire du vélo.

En raison de la date rapportée par erreur, il a été déterminé que l’incident allégué s’était produit en dehors de la période de 180 jours au cours de laquelle des mesures disciplinaires contre l’officier ont été autorisées, ce qui a donné à M. Luckhurst l’immunité contre toute mesure disciplinaire pour cet acte.

Toutefois, M. Luckhurst fait toujours face à l’arbitrage pour une deuxième suspension indéfinie pour un incident distinct impliquant également des matières fécales, selon les rapports de l’ECSK.

À la suite de la suspension de Luckhurst en octobre 2016, lui et un collègue ont déféqué dans les toilettes pour femmes du bureau de la patrouille à vélo du centre-ville de San Antonio et n’ont pas tiré la chasse d’eau.

Ils ont ensuite acquis une substance brune ayant l’apparence du tapioca et l’ont répandue le long du siège des toilettes pour faire croire que les toilettes étaient souillées de matières fécales, selon les documents de licenciement de novembre 2016.

L’agent fauteur de troubles qui a tendance à jouer avec les matières fécales bénéficie d’une forte protection du syndicat de la police, selon le service des relations humaines de la ville. Il n’y a actuellement aucune nouvelle date pour ses audiences d’arbitrage.

Dans une déclaration, le directeur municipal Erik Walsh a dit

 » Il est clair que la convention collective actuelle limite la capacité du chef de police à prendre des mesures disciplinaires appropriées à l’endroit des agents qui méritent d’être disciplinés. Nous avons l’intention de soulever ces questions lors des prochaines négociations avec le syndicat de la police. J’espère que le syndicat de police conviendra que ces cas ternissent et affectent la confiance de la communauté dans notre service de police. Les résidents de San Antonio s’attendent à un meilleur comportement de la part des agents de police que celui dont ces personnes ont fait preuve, et franchement, moi aussi. Heureusement, la conduite de ces quelques personnes ne reflète pas la haute personnalité des plus de 2 300 autres agents qui sont dans les rues pour protéger notre collectivité aujourd’hui « .

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Source : By Elias Marat | Creative Commons | TheMindUnleashed.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS