Un journal allemand démonte le gouvernement Macron dans sa gestion du Covid-19 et son confinement -

Un journal allemand démonte le gouvernement Macron dans sa gestion du Covid-19 et son confinement

Le magazine de centre gauche « Die Welt » s’étrangle à la vue des règles « répressives » qui confinent, selon lui, à l’absurde en France.

French President Emmanuel Macron (C) and French Prime Minister Jean Castex both wearing a protective facemask react at the end of the annual Bastille Day military ceremony on the Place de la Concorde in Paris, on July 14, 2020. – France holds a reduced version of its traditional Bastille Day parade this year due to safety measures over the COVID-19 (novel coronavirus) pandemic, and with the country’s national day celebrations including a homage to health workers and others fighting the outbreak. (Photo by Ludovic Marin / POOL / AFP)

Commerçants, restaurateurs, oppositions, élus locaux… L’exécutif doit faire face à la grogne d’une bonne partie des Français depuis qu’il a décidé de reconfiner le pays pour tenter d’enrayer la deuxième vague de nouveau coronavirus. Plus étonnant, les critiques dépassent même les frontières. Pour preuve, un article du quiotidien allemand Die Welt repéré samedi 14 novembre 2020 par RTL, qui dézingue la politique sanitaire conduite par Emmanuel Macron et son Premier ministre Jean Castex.

Cet journal de référence outre-Rhin, qui défend une ligne politique conservatrice, s’étonne notamment de voir les Français obligés de remplir une attestation pour aller chercher leurs enfants à l’école ou pour acheter du sirop pour la toux. Le titre de presse se frotte également les yeux face à une grande distribution obligée de retirer les produits dits « non essentiels » de ses rayons. Une journaliste allemande voit en ces mesures répressives l’émanation d’un pouvoir «  autoritaire  ». Et Die Welt de renommer la France : «  Absurdistan  ». Ambiance.

Emmanuel Macron, un chef d’État « quasi monarchique »

La journaliste poursuit son réquisitoire avec un portrait au vitriol d’Emmanuel Macron, un chef d’État «  quasi monarchique  » qui régnerait en maître sur un Parlement qui n’aurait presque pas droit de cité face aux décisions prises en Conseil de défense. Comble de l’ironie selon le magazine : malgré ces règles répressives et ce président de la République omnipotent, la France compte plus de morts du nouveau coronavirus que la Suède qui, elle, n’oblige même pas ses concitoyens à porter le masque en toutes circonstances.

Source : LEPOINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *