Un fanatique de DAECH surnommé Jabba le Jihadi, était le "chef de file d'un gang de torture sexuelle qui faisait l'éloge du viol des filles Yazidi" -

Un fanatique de DAECH surnommé Jabba le Jihadi, était le « chef de file d’un gang de torture sexuelle qui faisait l’éloge du viol des filles Yazidi »

Le 40e fanatique d’ISIS arrêté en Irak était le chef d’un gang de torture sexuelle qui « faisait l’éloge du viol des filles Yazidi ».

Le fanatique musulman Shifa Al-Nima, également connu sous le nom d’Abu Abdul-Bari, a été arrêté par une équipe du SWAT irakien dans l’ouest de Mossoul la semaine dernière.

ISIS preacher Abu Abdul Bari was arrested by Iraqi security forces
The portly jihadi had to be loaded onto the back of a flatbed truck by police

Le jihadiste a dû être chargé à l’arrière d’un camion à plate-forme par la police

Bari issued fatwas justifying rapes, executions and torture

Le chef de daech – surnommé « Jabba le Jihadiste » – a prêché que l’asservissement et la torture sexuelle de milliers de jeunes filles et de femmes yazidis étaient justifiés.

Le malade a fourni une justification religieuse à l’asservissement des Yazidis après que l’état islamique ait forcé des milliers de membres de la minorité religieuse à fuir leur foyer en août 2014, est-il apparu.

Selon un rapport de Zone Militaire, une revue militaire française : Par-dessus tout, ce « mufti » a donné des justifications religieuses à l’esclavage, à la torture et au nettoyage ethnique de certaines minorités ethniques en Irak, dont les Yazidis ».

Les flics ont dit qu’il était un membre de Daech qui a émis des fatwas menant à l’exécution d’un certain nombre d’universitaires et de clercs, ainsi qu’à l’attentat à la bombe d’une mosquée.

Macer Gifford, un Britannique qui s’est battu contre le culte de la mort en Syrie, a tweeté : « Je suis ravi de dire que le Jabba the Hutt, le propre de l’État islamique, a été capturé à Mossoul.

« Responsable de l’exécution des hommes, des femmes et des enfants. Cet animal a été violé et assassiné. »

Faisant référence aux problèmes évidents que les autorités pourraient rencontrer dans l’application de la peine de mort dans le pays, il a ajouté : « Bonne chance pour le pendre Irak ».

Maajid Nawaz, fondateur du groupe de réflexion anti-extrémisme Quilliam, basé à Londres, a partagé les images de l’arrestation du poids lourd.

Il a écrit sur Facebook : « Il était tellement en surpoids, peut-être à cause de sa sédentarité dans sa cachette, qu’il a dû être emmené par la police à l’arrière d’une camionnette.

« La plupart des justifications religieuses fournies à l’ISIS pour l’asservissement, le viol, la torture, le nettoyage ethnique et le massacre d’Irakiens, de Syriens et d’autres proviennent de cette bête dérisoire qui ne peut même pas se tenir sur ses deux jambes.

« Ne sous-estimez pas le coup psychologique que l’image de ce monstre obèse en train d’être arrêté représente pour daech.

« La gloutonnerie est mal vue par les djihadistes.

« Mais aussi, les ISIS se sont présentés comme des combattants possédant un courage et une discipline rares… alors que ce morse était leur principal clerc religieux. »

Quelques mois après l’attaque des Yazidis en 2014, un magazine numérique publié par ISIS sur le web obscur a publié un article affirmant que les membres féminins des Yazidis pouvaient être réduits en esclavage et traités comme des butins de guerre.

L’article se lisait comme suit : « Il faut se rappeler que l’asservissement des familles des kuffar – les infidèles – et la prise de leurs femmes comme concubines est un aspect fermement établi de la charia ou de la loi islamique ».

L’article poursuit en disant qu’après leur capture, les femmes et les enfants yazidis ont ensuite été répartis, conformément à la charia, entre les combattants de l’État islamique… pour être divisés en butin de guerre ».

Bari est également responsable d’avoir ordonné la destruction d’une mosquée construite sur le site supposé être le lieu de sépulture du prophète biblique Jonas, qui a eu une fois une rencontre célèbre avec une baleine.

ISIS once controlled vast swathes of Iraq and Syria
ISIS jihadis banged up in a tiny cramped cell in Mosul, Iraq (file image)

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Source : THESUN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS