Un étudiant français assassine un homme « pour savoir ce que ça fait de tuer”

Les faits ont eu lieu le 21 mai 2015, à Chambéry. Le procès d’Adrien Bottolier, 21 ans au moment du crime, débute aujourd’hui devant la cour d’assises de Savoie. 

Le jeune étudiant en psychologie avait froidement assassiné, de 28 coups de couteau, un marginal rencontré par hasard à Chambéry. Il avait tenté de tuer un autre homme quelques semaines plus tard, relate Le Parisien. Lors de son arrestation, il avait déclaré qu’il voulait juste “savoir ce que ça faisait de tuer”. Il risque aujourd’hui la réclusion à perpétuité. 

Circonstances du crime

Les circonstances de cet assassinat glacent le sang. Le 21 mai 2015, le jeune homme quitte pendant la nuit l’appartement qu’il partage avec sa petite amie. Il s’arme d’un couteau. Dans le centre-ville de Chambéry, il croise la route de Mostapha Hamadou, 51 ans, malade et ivre. Il le poignarde une première fois au visage avant de répéter son geste 27 fois, sur tout le corps. Il part ensuite, “soulagé”, “en ricanant », reconnaîtra-t-il aux policiers. Fier de son crime, il s’en vantera même auprès d’une amie, incrédule, sur Facebook. 

Deuxième tentative d’assassinat

Le 25 décembre 2015, à Thonon-les-Bains, dans le département voisin de Haute-Savoie, il tente de poignarder un autre individu rencontré dans un bar. Il lui assène deux coups de couteau mais sa victime parvient cette fois à s’enfuir. Les policiers l’arrêtent enfin et font rapidement le lien avec l’assassinat de Mostapha Hamadou. 

“Personnalité psychotique”

Selon les psychiatres, Adrien Bottolier ne souffre pas de maladie mentale mais présente une “personnalité psychotique marquée par des pulsions meurtrières, avec une recherche de toute-puissance et une indifférence à autrui”, relaie Le Parisien. Mais pour la famille de sa victime, derrière son “visage d’ange”, “c’est un démon”. 

Source : 7SUR7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS