Un détenu avoue avoir battu à mort deux pédophiles après en avoir attrapé regardant…

Un détenu dans une prison californienne a avoué avoir battu à mort deux pédophiles avec une canne après avoir surpris l’un d’eux en train de se masturber en regardant une émission sur les enfants.

Jonathon Watson, 41 ans, qui purge une peine à vie et a « peu à perdre », a déclaré : « Je me suis dit que je ferais une faveur à tout le monde ».

« En tant qu’homme de la vie, je suis dans une position unique où j’ai parfois accès à ces personnes et j’ai si peu à perdre », a écrit Watson. « Et croyez-moi, nous avons compris, ces gens sont le pire cauchemar de tous les parents. »

Watson a avoué dans une lettre au Bay Area News Group en Californie du Nord qu’il avait frappé les deux pédophiles condamnés à la tête avec une canne jusqu’à leur mort le 16 janvier au California Substance Abuse Treatment Facility et à la prison d’État de Corcoran.

Le prisonnier David Bobb, 48 ans, est mort ce jour-là. Graham De Luis-Conti, 62 ans, est décédé trois jours plus tard dans un hôpital. Tous deux purgeaient une peine de prison à vie pour agression sexuelle grave sur un enfant de moins de 14 ans, selon le Daily Mail.

Watson a écrit que six jours après son arrivée à la prison, un pédophile s’était installé dans son module. Watson pense que l’homme a commencé à « narguer » les autres détenus en s’amusant tout en regardant des émissions de télévision pour enfants.

Dans sa lettre, Watson dit qu’il n’a pas pu dormir cette nuit-là « n’ayant pas fait ce que chaque instinct me disait que j’aurais dû faire à ce moment-là et là ».

Il est remarquable que Watson ait dit à un conseiller de la prison qu’il devait être transféré d’urgence à un niveau de sécurité plus élevé « avant que je n’expulse vraiment un de ces types », mais le conseiller l’a « raillé et l’a renvoyé ».

Watson est retourné dans sa cellule et a commencé à « réfléchir à tout ça ».

« J’étais en train de réfléchir à tout cela quand le premier agresseur est arrivé et qu’il a remis sa télé sur PBS Kids », a-t-il écrit. Mais cette fois-ci, quelqu’un d’autre a dit quelque chose comme : « Ce type va vraiment regarder ça devant nous » et je me souviens avoir dit : « Je m’en occupe ». Et j’ai pris la canne et je suis allé le travailler ».

The attack took place at the California Substance Abuse Treatment Facility and State Prison in Corcoran, California. The prison holds more than 5,400 inmates.

Mais son travail n’était pas encore terminé

Watson a dit qu’il a ensuite quitté la capsule d’habitation pour trouver un garde et se rendre, mais en chemin, il a repéré « un trafiquant d’enfants connu » et s’est rendu compte que son travail n’était pas encore terminé.

« Je me suis dit que j’allais faire une faveur à tout le monde », a écrit Watson. « Pour un penny, pour une livre. »

Watson a dit qu’il l’a ensuite dit à un garde, qui ne l’a pas cru « jusqu’à ce qu’il regarde au coin de la rue et voie le désordre que j’avais laissé dans le dortoir ».

Jonathon Watson, pictured in a much younger mugshot

Il est actuellement détenu dans un logement séparé alors qu’il fait l’objet d’une enquête pour les meurtres.

Nous ne pouvons pas commenter une enquête en cours », a écrit Dana Simas, porte-parole du département californien des services correctionnels et de réhabilitation, dans un courriel.

Il n’a pas encore été inculpé.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found

Source : NEWSPUNCH

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS