Un Camerounais expulsé de Turquie: “Ils m’ont emballé comme un colis” -

Un Camerounais expulsé de Turquie: “Ils m’ont emballé comme un colis”

Depuis mi-février, des vidéos montrant un Camerounais emballé dans du film plastique à bord d’un avion de la compagnie aérienne Turkish Airlines font le tour de la toile, provoquant une vague d’indignation. 

Ce sont des images qui interpellent. Depuis plusieurs jours, la vidéo d’un Camerounais emballé dans du film plastique à bord d’un avion Turkish Airlines crée l’indignation sur Twitter. L’homme, qui proteste contre son expulsion, est aussi menotté à l’aide de sangles en plastique noir au niveau des poignets et de menottes aux chevilles. L’incident a eu lieu dans la nuit du 27 au 28 janvier 2020, sur un vol reliant Istanbul et Yaoundé, comme l’affirment nos confrères de France 24 après plusieurs vérifications. 

Que s’est-il passé? L’homme que l’on aperçoit sur les images est Emmanuel, un marchand de chaussures de 47 ans à Douala au Cameroun. Ce dernier a été expulsé de l’aéroport d’Istanbul, où son visa de transit a été considéré comme faux lors du contrôle des passeports. 

“Je voulais me rendre à Dubaï avec ma compagne pour acheter un stock de chaussures et j’ai fait appel à une agence de voyage pour tout préparer. C’était ma première fois et j’ai compris trop tard que je m’étais fait arnaquer. Le vol pour Dubaï passait par Istanbul avec une escale de 8 heures, c’était le 21 janvier”, raconte Emmanuel à France 24, preuves à l’appui. “Arrivé au contrôle des passeports, on m’a dit que mon visa de transit était un faux et on m’a arrêté. On m’a emmené dans une sorte de centre de détention et j’ai retrouvé là-bas ma compagne qui avait été arrêtée entre temps.”

“Porté comme un colis”

Le 28 janvier, soit plusieurs jours après son arrestation, Emmanuel est emmené sur un vol vers Yaoundé pour être rapatrié. “Il y avait une dizaine d’officiers et ils s’y sont mis à plusieurs pour me maîtriser. Ils ont d’abord mis des sangles en plastique à mes pieds et à mes poignets, puis de véritables menottes en métal. Ensuite ils ont rempli ma bouche de mouchoirs et l’ont fermée avec du scotch.” Et de poursuivre: “Enfin, ils ont pris deux grands rouleaux de film plastique, ceux qui sont utilisés dans les aéroports pour emballer les valises. (…) À l’intérieur ils m’ont porté comme un colis jusqu’à mon siège.”

Face à la détresse d’Emmanuel, les autres passagers ont réagi et protesté pour qu’on le libère de tout ce plastique. Le Camerounais est finalement accompagné à l’extérieur de l’avion dans lequel était restée sa compagne. Il erre alors plusieurs jours dans l’aéroport, jusqu’au moment où un des policiers qui l’avait emballé dans du plastique lui annonce qu’ils vont l’emmener à Abuja, au Nigeria, qui n’est pas son pays d’origine. Mais Emmanuel finit par céder. 

Porter plainte 

“Je suis arrivé à Abuja dans la nuit du 30 au 31 janvier et une dame rencontrée dans l’avion m’a aidé à organiser mon voyage en voiture jusque chez moi. Je suis arrivé à la maison le 4 février. Entre l’agence de voyage qui m’a arnaqué et ce qu’il s’est passé à Istanbul, j’ai perdu environ 7 millions de francs CFA, soit 10.590 euros. Avec cet échec, j’ai donc perdu non seulement mon capital mais j’ai aussi perdu toute crédibilité dans ma communauté. Plus personne ne veut commercer avec moi. Je veux dénoncer la compagnie Turkish Airlines et ces officiers qui m’ont humilié. Je veux aujourd’hui me faire dédommager et, si c’est possible, je porterai plainte.”

Interrogée par France 24, Piril Erçoban, coordinatrice de l’association turque de défense des réfugiés Mütleci-der, se dit révoltée par les images de l’expulsion d’Emmanuel. “Peu importe le statut de la personne, cette pratique est inacceptable. Ça ne peut être légal. Les autorités doivent prendre des mesures administratives et légales contre les personnes responsables et ne plus tolérer ce type de pratiques dans les zones frontalières ou de transit”.

Emmanuel, 47 ans, a été emballé dans du plastique avant d'être expulsé de Turquie.

Emmanuel, 47 ans, a été emballé dans du plastique avant d’être expulsé de Turquie. © Twitter/@abelamundala

Source : 7SUR7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS