Un avocat  » maléfique « , qui a défendu les pédophiles, s’est rendu coupable d’avoir violé des enfants

Un avocat « féroce et manipulateur », considéré comme un « pilier de la communauté » malgré le fait qu’il ait construit sa carrière en défendant des pédophiles au tribunal, a lui-même été reconnu coupable et emprisonné pour avoir agressé des enfants.

Michael Pulsford, a lawyer, was found guilty of abusing three boys and three girls while he was a Christian youth group leader.

Michael Pulsford, 68 ans, a été reconnu coupable d’avoir maltraité trois garçons et trois filles alors qu’il était responsable d’un groupe de jeunes chrétiens.

Les victimes, âgées de 12 à 15 ans, ont été maltraitées dans le Wiltshire, Hampshire et l’île de Wight, au Royaume-Uni.

Pulsford, qui a admis devant le juge qu’il est pédophile, a également admis 16 chefs d’accusation d’attentat à la pudeur. Il a été condamné à huit ans et huit mois de prison.

Reportage de la BBC : Southampton Crown Court a entendu Pulsford toiletter des enfants alors qu’il était considéré comme un « pilier de la communauté » pendant les camps d’été, à son domicile et dans son bureau.
Ses victimes ont décrit Pulsford, de Corsham dans le Wiltshire, comme « un manipulateur maléfique » qui avait pris leur « innocence d’enfance » en « abusant de sa position de confiance ».

Un plaignant s’est présenté en 2011, mais Pulsford a nié les allégations et aucune autre mesure n’a été prise.
« Horrifié par le nombre d’affaires de maltraitance d’enfants qu’il avait défendues

Mais la police a rouvert l’enquête en 2017 lorsqu’une autre victime a signalé Pulsford pour attentat à la pudeur.

Un homme a déclaré à la cour que la couverture médiatique du scandale Jimmy Savile l’avait incité à se rappeler ses propres expériences de Pulsford, qui s’était qualifié comme avocat-avocat et avait représenté des clients dans des procédures criminelles.

« Je me souviens d’avoir cherché sur Google Mike Pulsford et d’avoir été consterné par le nombre d’affaires de maltraitance d’enfants qu’il avait défendues « , dit l’homme.

Il a dit avoir parlé à la police d’avoir été agressé lorsqu’on lui a demandé s’il avait été témoin d’abus contre une autre victime dans un camp chrétien dans les années 1970.

Deux autres femmes ont avancé des allégations d’attentat à la pudeur après le début de la couverture médiatique de l’affaire, a-t-on dit au tribunal.

En guise d’atténuation, l’avocat de la défense Michael Phillips a déclaré que les incidents d’abus étaient  » extrêmement désagréables, mais pas aussi désagréables qu’ils auraient pu l’être « .

Il ajoute : « Il a accepté le titre de pédophile, ce qui est rare dans ce genre de cas… avec un peu de chance, cela montre qu’il y a des remords. »

Le juge Peter Henry a déclaré que le groupe de jeunes dirigé par Pulsford avait pour but d' »inculquer des valeurs chrétiennes », mais qu’il avait seulement « prétendu » avoir ces valeurs.

« Tout au long de cette période, vous avez été dans une position de pouvoir, d’influence et de confiance considérables « , a déclaré le juge.

« Ce que vous avez fait pendant cette période équivaut à un abus flagrant de cette confiance. »

Traduit par Dr.Mo7oG

Source : NEWSPUNCH

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS