Un artiste de « my little pony » possédait 60 000 images de contenu pédopornographique

my-little-pony-animator-jailed-for-possessing-60k-child-porn-images-2

 

Un animateur d’Ottawa a été condamné à 28 mois de prison pour possession de pornographie juvénile. Tom Wysom, 55 ans, est un artiste de profession, connu pour sa contribution à diverses émissions de télévision animées pour enfants, dont My Little Pony.

Au moment de son arrestation, Wysom possédait plus de 60 000 images répréhensibles d’enfants et 1 625 vidéos. Il a plaidé coupable à toutes les accusations portées contre lui en décembre dernier. Sur sa page de profil IMDB, Wysom est crédité pour avoir servi en tant qu’animateur et développeur de personnages. Entre 2012 et 2015, il a créé des animations pour 26 épisodes de My Little Pony : Friendship is Magic et 23 épisodes de Littlest Pet Shop.

tom-wysom-my-little-pony-animator-jailed-for-possessing-60k-child-porn-images

Selon le juge Berg, Wysom méritait au moins deux ans de prison pour qu’il devienne un exemple pour d’autres comme lui. Son arrestation est le résultat des efforts de l’Unité de lutte contre l’exploitation des enfants sur Internet (ICEU) du Service de police d’Ottawa. L’unité a examiné un réseau P2P, dont le ministère a signalé qu’il participait à l’échange de contenu pornographique juvénile. La localisation et l’identité de Wysom ont été retracées par l’Unité en un rien de temps grâce à son adresse IP.

Les enquêteurs ont ensuite obtenu un mandat de perquisition pour sa résidence dans le Vieux-Ottawa-Sud, où ils ont trouvé 60 165 photos (y compris des duplicatas) et 1 626 vidéos (dont certaines montraient des adultes exploitant sexuellement des enfants). Certaines des images étaient assez troublantes, car des jeunes filles ont été attaquées après s’être attachées les mains et les pieds.

Devant le tribunal, Wysom a expliqué comment il a fini par être impliqué dans un crime aussi abominable que la maltraitance des enfants. Selon Wysom, il était déjà accro à la pornographie adulte depuis une décennie. Il est passé à la maltraitance des enfants parce que le porno adulte ne lui plaisait plus. Il croyait qu’il s’était désensibilisé à la pornographie adulte et qu’il avait besoin d’autre chose pour le stimuler. De plus, il s’est servi du contenu sur la violence faite aux enfants pour faire face à la dépression clinique et à d’autres problèmes médicaux auxquels il était confronté.

Après avoir été examiné par le psychiatre légiste Jonathan Gray, Wysome a reçu un diagnostic de trouble pédophile. Le Dr Gray a signalé que Wysome avait des problèmes de stress non traités et que, par le biais de la maltraitance des enfants, il visait à les traiter. Ces explications ont agité le juge Berg, raison pour laquelle l’accusé a été condamné à deux ans de prison afin qu’il paie pour ses crimes et dissuade d’autres personnes de s’impliquer dans de telles activités. Néanmoins, le Dr Gray est d’avis que Wysom présente un faible risque d’exploitation sexuelle des enfants et/ou de récidive.

« Les facteurs de stress dans sa vie l’ont peut-être amené à jeter la prudence au vent, mais les facteurs de stress n’ont pas créé chez M. Wysom la capacité de prendre du plaisir à partir de ces images. Cette capacité existait avant les facteurs de stress « , a dit M. Berg.

Avant de déménager au Canada en 1992, Wysom a travaillé au Pays de Galles comme commis aux postes, puis a acquis la résidence permanente du Canada en 1996. Il a étudié les beaux-arts et l’animation commerciale et a même exposé ses œuvres à la Galerie Cube d’Ottawa.

 

Traduit par Dr.Mo7oG

 

Source : HACKERREADNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS