Trump s’en prend aux immigrants en leur supprimant les aides sociales

L’administration Trump a annoncé lundi qu’elle allait de l’avant avec l’une de ses décisions les plus draconiennes pour restreindre l’immigration légale, soit celle qui consiste à refuser la « Green Card » – le statut de résident permanent – à plusieurs immigrants qui utilisent le programme Medicaid, de l’aide alimentaire, des programmes d’accès au logement ou d’autres formes d’aide gouvernementale.

La loi fédérale américaine exige déjà que les gens cherchant à obtenir leur résidence permanente et leur citoyenneté prouvent qu’ils ne seront pas un poids pour les États-Unis, mais les nouvelles règles ajoutent plusieurs programmes d’aide à une liste de critères qui pourraient les disqualifier.

La majorité des efforts du président Donald Trump pour s’attaquer à l’immigration illégale se sont retrouvés sous les feux des projecteurs, mais ce nouveau changement cible les gens qui sont arrivés légalement aux États-Unis et qui cherchent à obtenir leur résidence permanente ou leur citoyenneté.

Il s’agit d’une démarche visant à transformer le système d’immigration des États-Unis pour se concentrer sur les compétences des nouveaux arrivants plutôt que sur la réunification familiale.

Les agents des services migratoires évalueront désormais l’incidence de l’aide publique réclamée parallèlement à d’autres facteurs, comme l’éducation, le revenu familial et la santé, pour déterminer si une personne est digne d’obtenir une régularisation de son statut.

Ces nouvelles règles entreront en vigueur à la mi-octobre. Elles ne s’appliqueront pas aux citoyens américains, même si un citoyen est lié à un immigrant qui sera visé par les nouvelles mesures.

Dans un communiqué publié lundi avant-midi, la Maison-Blanche a affirmé que « le président Trump s’assure que les non-citoyens n’abusent pas de notre système de programmes sociaux ».

Selon l’administration, ne pas agir dans ce dossier « fragiliserait le filet de protection sociale dont ont besoin les Américains vulnérables ».

De son côté, le directeur par intérim des services d’immigration et de citoyenneté, Ken Cuccinelli, les changements apportés aux règles correspondent au message du président républicain.

Nous voulons que les nouveaux arrivants soient autosuffisants. C’est là un principe au cœur du rêve américain. Cette idée est profondément inscrite dans notre histoire, et particulièrement en ce qui concerne l’immigration légale.Ken Cuccinelli

Les immigrants ne représentent qu’une faible proportion des gens recevant de l’aide gouvernementale. En fait, la plupart d’entre eux n’y sont pas admissibles, justement en raison de leur statut d’immigrant.

Par exemple, plus de 87 % des participants à Medicaid sont nés aux États-Unis. Idem pour l’aide alimentaire, dont 85 % des personnes qui en profitent sont des Américains nés au pays. Dans les deux cas, les immigrants non citoyens ne forment que 6,5 % et 8,8 % des demandeurs, respectivement.

Ne pas réclamer une aide nécessaire

Des défenseurs des droits de la personne craignent toutefois que les nouvelles règles poussent les immigrants à ne pas réclamer d’aide.

Ils jugent également que les règles offrent des pouvoirs trop étendus lorsque vient le temps de décider si une personne est à risque d’avoir besoin d’une aide gouvernementale à un moment donné, ce qui permettrait aux responsables des services de l’immigration de rejeter davantage de demandes de résidence permanente ou de citoyenneté.

En moyenne, 544 000 personnes présentent une demande de carte verte chaque année, et 382 000 d’entre elles seraient visées par les changements annoncés pour octobre.

« Sans que la loi soit modifiée par le Congrès, cette règle de l’administration Trump signifie que davantage de citoyens américains n’auront pas le droit de vivre aux États-Unis avec leur famille et leurs proches », soutient Ur Jaddou, un ancien responsable des services juridiques du département de Citoyenneté et d’Immigration qui travaille maintenant à protéger les droits des immigrants.

« Ce ne sont pas de petits changements. Ce sont d’importantes modifications qui auront d’énormes conséquences pour les citoyens américains », ajoute-t-il.

Source : ICIRADIOCANADA

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Facebook
Facebook
YOUTUBE
YOUTUBE
vk