Trop occupée à soigner ses patients, une jeune infirmière néglige sa santé et finit amputée -

Trop occupée à soigner ses patients, une jeune infirmière néglige sa santé et finit amputée

La jeune infirmière de 26 ans était trop engagée dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus pour se soucier de ses propres douleurs physiques. Huit semaines plus tard, elle découvrait qu’elle était atteinte d’une tumeur maligne…  

Sette Buenaventura, infirmière au Salford Royal Hospital (Manchester, Royaume-Uni) a ignoré ses “crampes persistantes” au mollet pendant des semaines avant d’enfin se résoudre à consulter un spécialiste. Un scanner a malheureusement révélé le terrible diagnostic: ses douleurs chroniques étaient en réalité provoquées par la présence d’une tumeur maligne logée dans sa jambe droite. 

Le verdict est tombé comme un couperet: l’amputation, au-dessus du genou, était indispensable pour éviter une propagation fatale de la maladie, relate la BBC

“Pas le temps”

“Quand l’épidémie s’est déclarée, nous avons travaillé sans relâche. Nous n’avions pas le temps de nous soucier de nos courbatures”, confie-t-elle à la chaîne publique britannique. “Nous étions là pour aider ceux qui en avaient besoin et je me suis lancée corps et âme dans cette mission (…) C’est ça travailler dans un hôpital, on s’oublie soi-même, on oublie ses propres douleurs parce qu’on est trop occupé à aider d’autres personnes”, commente-t-elle aujourd’hui, fataliste. 

Nouvelle vie

Sette réapprend aujourd’hui à marcher avec une prothèse et espère récupérer son poste avant la fin de l’année. Elle souhaite partager son expérience avec le plus grand nombre et sensibiliser la population à la nécessité de prendre soin de sa santé, en toute circonstance. “Si j’avais consulté plus tôt, je n’en serais pas là”, conclut-elle.

Source : 7SUR7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS