Tricastin : Une fuite de tritium à la centrale nucléaire

EDF a annoncé mercredi soir qu’un taux anormalement élevé de tritium avait été découvert en novembre dernier dans l’eau sous la centrale. Cette nappe n’est pas en contact avec le milieu extérieur selon l’exploitant.

En novembre et en décembre dernier, EDF a découvert des taux anormalement élevés de tritium dans l’eau sous la centrale de Tricastin à hauteur de 1.150 becquerels par litre. Ces taux dépassaient le seuil de 1.000 becquerels par litre. Ce qui nécessite un signalement à l’autorité de sûreté nucléaire.   

Une fuite dans un tuyau

À l’origine, il y avait une fuite dans une tuyauterie d’un réservoir d’effluents. La fuite a été réparée explique EDF mais le tritium persiste dans cette eau sous la centrale. Le tritium est un élément radioactif produit par la réaction nucléaire au sein des réacteurs de la centrale. 

Un confinement sous la centrale

L’eau qui se trouve sous la centrale est en fait enfermée. La centrale est construite sur une enceinte enterrée de murs de béton posés sur des marnes imperméables. L’eau contaminée ne peut s’échapper dans la nature selon EDF. L’exploitant a d’ailleurs fait des contrôles dans la nappe phréatique autour de la centrale dont les taux de tritium sont normaux et n’ont pas augmenté. 26 puits permettent de contrôler l’eau sous la centrale et 18 l’eau extérieure de la nappe phréatique.    

Source : FRANCEBLEU

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS