Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron épinglée pour son rôle de juriste à la CFDT

Alors que 149 000 personnes ont manifesté en France ce samedi contre la réforme des retraites du gouvernement, les internautes ont fait une découverte un peu embarrassante.

En consultant le site Grands-avocats, certains se sont rendu compte que Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron,  jouerait un rôle à la CFDT.  » Avocate généraliste, spécialisée en conseil et contentieux pour le cabinet Opal’Juris aux côtés de Stanislas Duhamel, Tiphaine Auzière est également défenseur syndical à la CFDT », mentionne la fiche de présentation de l’avocate sur le site.

Pendant six mois en 2008

La diffusion de cette information par le site Grands-avocats en plein mouvement social contre la réforme des retraites n’est certainement pas le fait du hasard. Une réforme à laquelle sont particulièrement hostiles les avocats…Mais pour être tout à fait précis, il convient toutefois de rappeler la nature exacte de la collaboration entre la fille de Brigitte Macron et l’organisation syndicale. L’époque, tout d’abord: dans le cadre de ses études de droit à la Sorbonne, Tiphaine Auzière a effectivement exercé comme défenseur syndical auprès de la CFDT  en 2008, et cela pendant six mois seulement. Il faut aussi préciser que les défenseurs syndicaux ne sont pas des avocats mais des salariés qui représentent d’autres salariés (ou l’employeur) aux prud’hommes. 

Face à la polémique, Tiphaine Auzière a d’ailleurs clarifié ses liens avec la CFDT, ce dimanche en fin de journée.

En plein contexte d’une mobilisation sociale contre le projet de loi sur les retraites du gouvernement, l’information diffusée par le site Grands-avocats a suscité de vives réactions. D’autant qu’Edouard Philippe a annoncé ce samedi retirer provisoirement du texte de loi l’âge pivot à 64 ans. Dans la foulée de cette annonce, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT a revendiqué une  » victoire ». Il a salué  » le retrait de l’âge pivot du projet de loi », qui « marque la volonté de compromis du gouvernement ».

Une « mascarade »

Sur Twitter, beaucoup d’internautes se posent des questions sur le rapport entre le gouvernement et la CFDT.  » Édouard Philippe faisant semblant de reculer sur un âge pivot qu’il savait par avance inapplicable et L. Berger qui s’en félicite, c’est une mascarade qui ne trompe personne. En revanche, T. Auzière, fille de B. Macron, avocate de la CFDT, c’est à hurler de rire », écrit un habitué de Twitter. Bon nombre d’internautes dénoncent un « conflit d’intérêts ».

Sur son site, la CFDT explique que son service de   » soutien juridique » consiste à défendre  » l’adhérent lorsqu’il est confronté à un problème de droit du travail, de statut de la fonction publique, de protection sociale ou de formation professionnelle ». L’organisme précise par ailleurs que les avocats membres de son réseau  » sont signataires d’une charte où ils s’engagent à entretenir des relations privilégiées avec la CFDT et ses structures et ne pas prendre en charge des dossiers contre la CFDT ».

Source : LADEPECHE

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS