Arkansas : une femme violée ne pourra bientôt plus avorter sans l’accord de son violeur

Dès le 30 juillet, les habitantes de l’Arkansas devront obtenir l’accord du géniteur du fœtus pour avorter, même en cas de viol. Les médecins risqueront quant à eux des sanctions pénales s’ils pratiquent une IVG sans en avertir l’homme à l’origine de l’embryon, désormais considéré comme un «membre de la famille décédé».

Lire la suite

Les violeurs de l’Alabama sont maintenant moins incarcérés que les médecins qui pratiquent des avortements pour les victimes de viol

Un geste scandaleusement draconien, l’Alabama vient d’adopter une interdiction de l’avortement, sans exception pour le viol ou l’inceste.

Le projet de loi 314 de la Chambre des Représentants – ou « Human Life Protection Act » – a été adopté au Sénat de l’État de l’Alabama après un vote de 25 à 6, mardi dernier. Le projet de loi se rend maintenant au bureau du gouverneur de l’Alabama, Kay Ivey. Si le gouverneur républicain signe le projet de loi, il deviendra loi.

Lire la suite

Avortement: des médecins bientôt passibles de prison en Alabama

L’État de l’Alabama est en voie d’adopter une loi pour interdire aux médecins de pratiquer des interruptions de grossesse, sous peine de prison, alors que des initiatives visant à restreindre le droit à l’avortement sont menées par les conservateurs à travers les États-Unis.

Lire la suite
RSS
Facebook
Facebook