Schiappa sapiosexuelle et «reine de la p**e ?» Elle répond au tweet d'un maire RN -

Schiappa sapiosexuelle et «reine de la p**e ?» Elle répond au tweet d’un maire RN

Sapiosexuelle, qu’es aquò ? Depuis que Marlène Schiappa, la Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, a évoqué cette attirance sexuelle dans une interview au JDD, ce dimanche, nombreux sont ceux qui ont cherché la définition du mot.

Être sapiosexuelle (contraction du mot latin sapiens et de sexualité) c’est être attiré sexuellement par l’intelligence. Dans le portrait de la jeune secrétaire d’Etat de 36 ans, le journaliste rappelle de Marlène Schpiappa s’est lancée « dans l’écriture avec des manuels de développement personnel puis un roman dans lequel une certaine Morgane fantasme sur Alain Juppé, le mec le plus sexy de France ». Le journaliste raconte : « Quand je demande à l’auteure si elle partage l’avis de son héroïne, elle me confirme qu’elle est sapiosexuelle ».

Personnalité politique nouvelle révélée suite à l’élection d’Emmanuel Macron, Marlène Schiappa a une parole libre ce qui lui vaut régulièrement des attaques et insultes. L’évocation de cette attirance sexuelle a bien entendu suscité de nombreuses réactions dont une particulièrement vulgaire d’un maire RN (ex-Front national), Jean-Yves Narquin, le frère de Roselyne Bachelot réputée pourtant être ouverte sur le plan sociétal.

Ce dernier, maire de Villedieu-le-Château dans le Loir-et-Cher, a écrit sur Twitter : « On savait déjà qu’elle était reine de la pipe, d’après ses confessions ! Mais si en plus elle réfléchit pendant qu’elle suce… où va-t-on ! ».

Un message condamné par de nombreuses personnes et auquel Marlène Schiappa a répondu sèchement : « Cet élu RN a organisé son insolvabilité pour éviter de payer la pension alimentaire et a été reconnu coupable d’abandon de famille. On comprend mieux la rage mise à vouloir discréditer mon action », a tweeté la ministre en compétant avec une citation de Simone de Beauvoir : « Jamais plus agressif avec les femmes qu’un homme inquiet pour sa virilité ».

Précisons que la secrétaire d’Etat a ajouté dans un tweet : « Je n’ai au passage jamais écrit de telles « confessions », et quand bien même… »

Source : LADEPECHE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS