Schiappa flinguée chez Pascal Praud : "Lycéenne, ado attardée, sotte, hystérie, GO du Club med" -

Schiappa flinguée chez Pascal Praud : « Lycéenne, ado attardée, sotte, hystérie, GO du Club med »

Ce 14 juin, sur le plateau de « L’heure des pros », Marlène Schiappa a fait l’objet de toutes les moqueries, après son meeting au Parc floral, où elle a voulu « ambiancer » l’Île de France.

« Merci à tous les éditorialistes du dimanche et leurs amis d’avoir réagi exactement comme on l’a prédit au meeting. Nous ne nous excuserons jamais de faire des campagnes joyeuses et bienveillantes. Ce n’est pas parce qu’on est ministre qu’on doit être sinistres ! » C’est le tweet vengeur qu’a envoyé Marlène Schiappa à ses détracteurs, ce week-end, après son meeting au parc Floral du 12 juin.

https://twitter.com/i/status/1404068688253308933

L’actuelle ministre chargée de la Citoyenneté a fait l’objet de toutes les moqueries pour ses slogans de campagne festifs et son style informel, sur scène, ce samedi, devant les partisans du candidat de La République En Marche pour les élections régionales, Laurent Saint Martin, qui est sa tête de liste.

Sur le plateau de « L’heure des pros« , ce 14 juin, Pascal Praud s’est régalé en diffusant les images de l’évènement. A chaque nouvel extrait de la ministre, l’animateur et ses invités ont multiplié les tacles.

Joseph Macé Scaron a de son côté jugé : « Si je ne vois pas les images, j’entends une lycéenne. Et ça, ça me frappe, combien de ministres du gouvernement macron, vous ne les regardez pas, vous entendez juste la voix, la manière de dire, vous entendez un lycéen dans l’argumentation« .

Frédéric Durand a quant à lui recontextualisé : « c’est Ségolène Royal qui a inauguré ce style là, une forme de vacuité permanente dans les mises en scène, on fait copain-copain avec le public ». A Marlène Schiappa, il a recommandé : « Mais qu’elle fasse du spectacle ».

Jean Messiha a lui aussi envoyé : « on a l’impression que c’est un peu un gouvernement d’ados attardés. Moi j’ai personnellement saisi le Club Med sur Twitter (ce qu’il a vraiment fait, ndlr) pour lui dire qu’on avait une candidate avec un haut potentiel pour être Gentille Organisatrice, puisque au train où elle va, elle peut aussi faire la danse des canards, et le concours de t-shirt mouillé« .

Pour finir, Michel Maffesoli a estimé (quitte à choquer) que Marlène Schiappa était une « meurtrière de la démocratie » et d’ajouter « elle est trop sotte pour être n’importe quoi ». Repris par l’animateur de CNews, il s’est rattrappé : « Pardon, je dis n’importe quoi », avant de balancer : « Ce n’est plus le cerveaux qui est sollicité, c’est le ventre, ça s’appelle de l’hystérie ça« .

Rappelant aux hommes sur son plateau qu’ils risquaient d’être taxés de sexistes pour leurs bons mots, Pascal Praud a conclu la séquence par ce constat : « Vous l’avez habillée pour l’hiver Marlène Schiappa ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *