Scandale : Michael Cohen, ancien avocat de Trump, a admis avoir payé la star du porno Stormy Daniels et la pin-up de Playboy Karen McDougal pour ne pas que leurs affaires avec Trump... -

Scandale : Michael Cohen, ancien avocat de Trump, a admis avoir payé la star du porno Stormy Daniels et la pin-up de Playboy Karen McDougal pour ne pas que leurs affaires avec Trump…

jh-composite-p14-15-trump-sandwich

Il a fallu les journalistes Bob Woodward et Carl Bernstein pour faire tomber Richard Nixon au Watergate – mais Donald Trump pourrait être renversé par une star du porno et une pin-up.

Les jours du président américain à la Maison-Blanche pourraient être comptés après que son ancien avocat l’ait impliqué dans un procès pour avoir versé de l’argent à Stormy Daniels et Karen McDougal.

Michael Cohen, 51 ans – qui s’est vanté un jour qu’il allait « prendre une balle » pour Trump – a admis les avoir payés à la demande de son client.

Les deux femmes prétendent avoir eu des rapports sexuels avec Trump en 2006, après qu’il ait épousé la première dame Melania.

 Stormy Daniels was paid by Trump's former lawyer Michael Cohen, he says

Alors que les actions américaines plongeaient dans le rouge au milieu de la turbulence, le président Trump subissait des pressions croissantes pour faire face à la destitution du fiasco, qualifié par les initiés de Washington de scandale du « sexe, mensonges et cassettes audio ».

Stormy, 39 ans, a vendu son histoire sur ses atouts avec Trump – y compris comment elle lui a donné une fessée sur le fond avec un magazine portant sa propre photo – mais elle n’a pas réussi à l’imprimer. Elle a reçu 130 000 $ (100 000 £) pour se taire avant l’élection présidentielle de 2016 et a signé un accord de non-divulgation avant le vote.

Michael Cohen a admis aujourd’hui avoir payé Stormy Daniels et Karen McDougal pour ne pas vendre leur histoire aux médias.

Comme Stormy, Karen a également raconté son histoire avant l’élection, racontant comment il l’a traitée comme une « prostituée » après leur rencontre au manoir Playboy en 2006.

 Karen McDougal, seen here at a Halloween party, is alleged to have had an affair with Trump in 2006

Karen l’a finalement vendu au National Enquirer pour 150 000 $ (116 000 £), mais la publication, dont le PDG est un ami personnel de Trump, ne l’a jamais dirigé.

Pourquoi ça ne serait pas un crime pour Trump ?
Lanny Davis, l’avocat de Cohen.

Lire aussi :

L’ex-avocat de Trump plaide coupable et implique le président

Le mois dernier, une fuite d’une cassette de 2016 a révélé que Trump et Cohen discutaient du remboursement du magazine pour supprimer l’histoire.

L’enregistrement fait partie d’une douzaine que le FBI a saisi sur Cohen lors des raids de cette année.

 Stormy Daniels claims that Mr Trump had 'textbook' sex with her and was hoping he wouldn't try to pay her

Mais Trump pourrait-il être poursuivi ?

L’avocat de Cohen, Lanny Davis, a dit hier : « Si ces paiements étaient un crime pour Michael Cohen, pourquoi ne serait-ce pas un crime pour Trump ? »

Steve Bannon, l’ancien stratège de Trump, a déclaré mardi : « Novembre (les élections de mi-mandat) est un référendum sur la destitution – un vote à la hausse ou à la baisse. Tous les partisans de Trump doivent suivre le programme. »

Ce n’est que quatre mois après la naissance de son plus jeune fils Barron en mars 2006, après son mariage avec Melania l’année précédente, que Trump a rencontré Stormy.

La star du porno – dont le vrai nom est Stephanie Clifford – dit qu’elle a eu des rapports sexuels non protégés avec Trump, puis 60 ans, lors d’un tournoi de golf de célébrités au Nevada, dont son entreprise de films pour adultes était un commanditaire.

 Karen McDougal has claimed that Trump tried to pay her for sex and then bought her an apartment in New York

Stormy, qui avait 27 ans à l’époque, a dit à un magazine américain qu’il l’avait invitée à dîner et elle l’a trouvé devant la télévision en pyjama lorsqu’elle est arrivée dans sa chambre.

Elle a dit : « J’ai dit : « Ha, M. Hefner sait que vous avez volé sa tenue ? J’étais vraiment méchant avec lui.

« Il s’est énervé et a essayé de jouer et s’est dit :  » Oh, j’ai pensé que nous pourrions nous détendre ici « .

On a fini par dîner dans la chambre.

« Il parlait de lui-même et se vantait de sa photo dans un magazine.

J’ai dit : « Quelqu’un devrait prendre ce magazine et vous donner la fessée avec ».

« Alors il s’est retourné et a baissé son pantalon, il avait des sous-vêtements et des trucs, et je lui ai juste donné quelques coups. »

 Michael Cohen was Trump's attorney for more than a decade but recently Trump has slammed him on Twitter

Stormy, qui est apparu en 2007 romcom Knocked Up, a déclaré que Trump lui a dit de ne pas s’inquiéter de son mariage avec Melania.

Le couple a eu des rapports sexuels, ce qui n’était « rien de fou », selon le modèle.

Stormy a ajouté : « En fait, je ne sais même pas pourquoi je l’ai fait, mais je me souviens que pendant que nous faisions l’amour, je me suis dit : « S’il vous plaît, n’essayez pas de me payer ».

Elle a raconté à l’émission de télévision américaine 60 Minutes en mars – dans une interview regardée par un nombre incroyable de 23 millions de téléspectateurs – comment elle aurait été prétendument MENACÉE par un homme mystérieux pour se taire.

Le voyou l’aurait approchée dans un parking de Las Vegas, ce qui a incité ses représentants à publier un croquis du coupable.

 Ms Daniels sold her story for $130,000 which included claims she spanked Trump with a magazine showing his own picture

Stormy se souvient : « Un type m’a surpris et m’a dit : « Laisse Trump tranquille ». Oublie l’histoire ».

« Puis il s’est penché et a regardé ma fille et a dit :  » C’est une belle petite fille. Ce serait dommage qu’il arrive quelque chose à sa mère.

Puis il est parti. J’ai été secoué. »
Mme Daniels dit que son mari Glendon Crain a demandé le divorce et la garde de leur enfant à la suite de demandes d’adultère.

Cohen, qui a travaillé à l’Organisation Trump pendant plus d’une décennie et a continué à servir comme avocat personnel de Trump après l’élection de 2016, a admis avoir payé Stormy.

En avril de cette année, à bord d’Air Force One, Trump a insisté sur le fait qu’il ne savait pas que Stormy avait été payé par Cohen.

Cela a été contredit un mois plus tard par le nouvel avocat de Trump, l’ancien maire de New York, Rudy Giuliani, qui a déclaré que le Président avait remboursé Cohen.

Après l’admission de Cohen à la cour mardi, un Stormy ravi, qui s’est retiré de Celebrity Big Brother la semaine dernière, a envoyé un tweet : « Comment tu m’aimes maintenant ?

Elle s’était produite dans des clubs de strip-tease à travers les États-Unis dans le cadre d’une tournée Make America Horny Again, avant d’être arrêtée le mois dernier pour avoir touché un client au Sirens club dans l’Ohio.

 Trump's new lawyer Rudy Giuliani claims the President paid Cohen back the money he paid to Stormy

Les charges ont été abandonnées le lendemain.

Le mois dernier, son mari de huit ans, batteur de heavy metal et acteur de films pour adultes, Glendon Crain, a demandé le divorce, cherchant à obtenir la garde exclusive de leur fille de sept ans.

Glendon a accusé sa femme d’adultère.
Stormy, en parlant de Trump à l’émission Loose Women à la télévision cette semaine, a dit : « Je pense que c’est un homme qui a perdu la tête. »

En revanche, l’ancienne lapine Playboy Karen, 47 ans, a gardé un profil bas, bien qu’elle ait décrit dans des interviews comment elle a couché des « douzaines » de fois au cours d’une liaison de dix mois.

Alors que Stormy espérait que Trump n’essaierait pas de la payer après leur nuit ensemble, c’est exactement ce qu’il a essayé de faire après avoir rencontré Karen au manoir Playboy en 2006.

Le mannequin, alors âgé de 35 ans, a raconté comment elle et Trump ont eu des rapports sexuels lors de leur premier rendez-vous – mais elle est rentrée chez elle « en pleurant sur la banquette arrière d’une voiture » après qu’il a essayé de la payer.
Elle a dit : « Après avoir été intime, il a essayé de me payer.
Je ne sais même pas comment décrire l’expression de mon visage. Ça a dû être si triste. »

Plus tard dans l’année, Trump lui a offert un appartement à New York comme cadeau de Noël.

Elle a dit que Trump se vantait souvent de sa fille Ivanka, 36 ans, et qu’il lui dirait qu’elle était aussi jolie qu’elle.

Je pensais que j’étais le seul
Karen McDougal

Mais elle se souvenait aussi de se sentir coupable quand elle est allée chez Trump et qu’il lui a montré la chambre à coucher séparée de Melania.

Karen a dit : « Je pensais qu’ils avaient peut-être des problèmes. J’avais hâte de sortir de l’appartement. »

Pendant leur liaison, elle a également figuré sur une photo avec Melania et Trump lors d’une fête, où elle dit qu’elle a « essayé de garder ses distances » avec l’actuelle Première Dame.

Karen a exprimé ses regrets au sujet de cette affaire, ajoutant : « Quand je regarde en arrière, je sais que c’est mal. Je suis vraiment désolé pour ça.
« Je sais que c’est la mauvaise chose à faire. Il y avait une vraie relation et j’étais un peu hors de vue, hors de l’esprit avec tout le reste ».

Karen, nommée Playboy Playmate de l’année 1998, a ajouté : « Il m’a toujours dit qu’il m’aimait.

Il m’appelait  » bébé  » ou il m’appelait  » belle Karen « .

« Il y avait des sentiments entre nous deux.

Je ne savais pas qu’il était intime avec d’autres femmes.

Je pensais que j’étais le seul.

« Le seul regret que j’ai au sujet de la relation que j’avais avec Donald était le fait qu’il était marié.

S’il n’était pas marié, je n’aurais pas de regrets parce qu’il m’a traité très gentiment. »

Traduit par Dr.Mo7oG

Source : THESUN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS