Scandale : La mairie de Paris veut rendre payantes les terrasses éphémères -

Scandale : La mairie de Paris veut rendre payantes les terrasses éphémères

La Ville de Paris veut mettre fin à partir du mois de juillet à la gratuité des droits de terrasse qu’elle instaurée avec la crise sanitaire. La profession demande un sursis jusqu’au 30 septembre.

Attention sujet politiquement compliqué. Encore dans l’incertitude sur la date de réouverture de leurs terrasses, les patrons de restaurants, bars et cafés à Paris devront bientôt faire une croix sur la gratuité des droits de terrasse qui avait été instaurée par la mairie de Paris avec la crise sanitaire.

« Nous avons fait un gros effort depuis le début de la crise et les restaurateurs nous ont remerciés pour cette aide qui a permis de les sauver. Mais à partir de juillet, les terrasses et les extensions éphémères seront payantes et les tarifs seront harmonisés », a annoncé mardi dans « Le Parisien » Olivia Polski, l’adjointe (PS) en charge du commerce. Une annonce difficile à admettre pour la profession qui demande un sursis.

Nouveau règlement

Depuis le début de la pandémie, les mesures de soutien au secteur et l’exonération des droits de terrasses ont coûté à la Ville de Paris environ 34 millions d’euros, indique-t-on à la mairie.

La capitale va se doter d’un nouveau règlement des étalages et des terrasses (RET), qui devrait être voté au Conseil de Paris de début juillet. « Il y a un certain nombre de choses à revoir, sur l’esthétique, l’accessibilité, la propreté, la sécurité », a expliqué à l’AFP Olivia Polski. La question du respect du « sommeil des riverains » est également au coeur des débats.

« Nous allons mieux encadrer les choses », a-t-elle ajouté, concernant les « terrasses éphémères » , qui avaient été autorisées après le premier confinement et que les restaurateurs pouvaient solliciter par une simple déclaration.

Lire la suite sur LESECHOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *