Scandale des électeurs radiés massivement : la mairie de Toulouse saisit le ministère de l’Intérieur

Le nouveau système de gestion des listes électorales, centralisé par l’Insee, a produit de nombreuses erreurs d’inscription, comme l’a révélé « La Dépêche du Midi » ce dimanche matin. Des électeurs ont été radiés des listes électorales sans aucune raison. Le bug est d’une telle ampleur que la mairie de Toulouse annonce avoir saisi le ministère de l’intérieur. 

Un bug sur les listes électorales a-t-il empêché aujourd’hui des milliers de Français d’aller voter ? C’est ce que redoutait il y a quelques jours le ministère de l’Intérieur, qui étrenne pour ces élections européennes un nouveau système de gestion des listes électorales, et il est sans doute en train de se produire. Il s’agit en effet de la première utilisation lors d’un scrutin du répertoire électoral unique (REU), une « super liste » électorale gérée par l’Insee en remplacement des listes communales. Or en raison d’un problème informatique – une incompatibilité de logiciels entre les communes et l’Insee – des erreurs d’orthographe dans le nom ou de lieu de naissance pour certains électeurs ont pu se glisser dans les feuilles d’émargement et donc, radier arbitrairement des électeurs pourtant inscrits en bonne et due forme.

« De nombreux électeurs ont été radiés à tort »

Le bug est d’une telle ampleur que la mairie de Toulouse vient de saisir le ministère de l’Intérieur : « A l’occasion de ces élections européennes, la Mairie de Toulouse a pu constater que de nombreux électeurs toulousains ont été radiés à tort des listes électorales. Ces radiations ont  eu lieu à l’occasion de la mise en place du répertoire électoral national unique géré par l’Insee. La Mairie de Toulouse entend saisir le Ministère de l’Intérieur afin que des opérations de fiabilisation puissent être réalisées dans les meilleurs délais et que les électeurs ne soient pas injustement privés de leur droit de vote » annonce le Capitole dans un communiqué. Une centaine de cas avaient été signalés à Toulouse à 17 heures. 

« On m’a expliqué ce matin que j’avais été radiée »

Anne-Christine, une habitante de Tournefeuille de 43 ans, a appris ce dimanche matin dans son bureau de vote qu’elle avait été purement et simplement radiée : « J’ai toujours voté, j’ai toujours été inscrite sur les listes électorales, je n’ai pas déménagé, bref ma situation n’a pas changé et ce matin je n’ai pas pu voter ! Un assesseur m’a expliqué que j’avais été radiée. Je voulais absolument voter et j’étais très en colère ». Anne-Christine avait pu voter sans aucun problème dans ce même bureau de vote lors des dernières élections présidentielles et législatives.

« Je ne suis pas la seule ! »

« Les responsables du bureau de vote m’ont dit qu’il s’agissait d’un bug de l’Insee. Et je ne suis pas la seule ! La personne devant moi dans la file a eu le même problème. Et c’est aussi arrivé à des gens de ma famille et des connaissances. C’est un véritable scandale puisqu’un nombre incalculable de voix ne seront pas prises en compte ! » 

Avec un justificatif de domicile et ses papiers, Anne-Christine a déposé une demande auprès de son bureau de vote pour pouvoir voter d’ici la fermeture des bureaux, ce soir à 20 heures. En début d’après-midi, le tribunal d’instance a accédé à sa demande.

Source : LADEPECHE

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS