Russie : Poutine s’attaque à la chute des revenus et au taux de natalité dans le pays

Le président russe Vladimir Poutine a profité de son discours annuel sur l’état de la nation devant le Parlement pour se concentrer sur les affaires intérieures, notamment sur les mesures visant à contrer le déclin de la population russe.

Dans le discours qu’il a prononcé le 15 janvier devant le parlement russe bicaméral – l’Assemblée fédérale – M. Poutine a déclaré que les autorités devaient faire davantage pour accroître le taux de natalité du pays et soutenir les jeunes familles.

Selon M. Poutine, la faiblesse des revenus demeure un obstacle à l’accroissement de la population, qui se chiffre actuellement à environ 147 millions d’habitants, alors que le pays est confronté aux conséquences de l’effondrement de l’économie post-soviétique qui a entraîné une forte baisse de la natalité.

Pour soutenir la croissance démographique, M. Poutine a promis que le gouvernement offrirait des subventions supplémentaires aux familles qui ont des enfants.

Ce discours intervient alors que le pays est toujours sous le coup de sanctions occidentales pour ses actions en Ukraine et en Syrie, ainsi que pour son ingérence dans les élections aux États-Unis.

Ces sanctions ont entravé la croissance économique du pays, entraînant une augmentation des taux de pauvreté et un mécontentement croissant mis en évidence par les manifestations de masse de l’été dernier à Moscou et dans d’autres villes.

Un sondage effectué par un enquêteur d’État russe en mai 2019 a révélé que la confiance du public dans Poutine était tombée à son plus bas niveau depuis 13 ans.

Poutine, 67 ans, a dominé la politique en Russie pendant deux décennies, occupant les fonctions de président ou de premier ministre depuis 1999. En 2018, M. Poutine a été réélu pour un nouveau mandat de six ans.

Le discours qu’il prononce au Manège de Moscou est l’un des trois discours nationaux réguliers que le président prononce chaque année, les autres étant une somptueuse séance de questions-réponses avec le public et une conférence de presse annuelle organisée sur scène.

C’est la seizième fois que M. Poutine prononce ce discours devant un public qui comprend également des ministres du gouvernement, des juges de la Cour constitutionnelle et de la Cour suprême, des responsables régionaux de premier plan et d’autres membres de l’élite politique russe.

Dans son discours de l’année dernière, M. Poutine a utilisé ses 90 minutes pour lancer de nouvelles menaces contre les États-Unis si Washington devait déployer des missiles à portée intermédiaire en Europe.

En 2018, M. Poutine s’est principalement concentré sur les affirmations relatives aux percées dans l’arsenal militaire du pays et a dévoilé six armes à capacité nucléaire qui, selon lui, n’avaient pas d’équivalent dans le monde.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Source et crédits : RFERL

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS