Retraites : Jean-Paul Delevoye «oublie» de déclarer un possible conflit d'intérêt avec les assurances -

Retraites : Jean-Paul Delevoye «oublie» de déclarer un possible conflit d’intérêt avec les assurances

La déclaration d’intérêt de Jean-Paul Delevoye a été publiée ce samedi sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Problème : le haut-commissaire aux Retraites n’a pas précisé qu’il était administrateur du principal institut de formation des assureurs (IFPASS).

Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la reforme des retraites, à l'Assemblée Nationale le 03 décembre 2019 lors d'une séance de questions d’actualité au gouvernement.
Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la reforme des retraites, à l’Assemblée Nationale le 03 décembre 2019 lors d’une séance de questions d’actualité au gouvernement. © Maxppp – CHRISTOPHE MORIN

Un oubli qui passe mal en pleine mobilisation contre la réforme des retraites. Le haut-commissaire aux Retraites, Jean-Paul Delevoye, n’a pas déclaré sa fonction d’administrateur au sein de l’Institut de formation de la profession de l’assurance (IFPASS) à la Haute autorité pour la transparence de la vie politique. L’information est révélée par le journal Le Parisien / Aujourd’hui en France.

Les assureurs favorables à la réforme des retraites 

Depuis le 14 décembre 2016, Jean-Paul Delevoye fait partie des dirigeants de l’Institut de formation de la profession de l’assurance. Un détail qu’il n’a pas inscrit dans sa déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie politique. Or, les assureurs sont très favorables à la réforme des retraites d’où la notion de conflit d’intérêt. En octobre dernier, le directeur général d’AG2R La Mondiale, ne cachait pas son intérêt pour la réforme déclarant dans les colonnes du Journal du Dimanche : « La réforme des retraites ouvre des perspectives ».

Jean-Paul Delevoye reconnait une « erreur » 

Contacté par le Parisien / Aujourd’hui en France, le haut-commissaire aux Retraites reconnait une « erreur ». « J’ai rempli moi-même cette déclaration. S’il y a incompatibilité, je vais rectifier cela et démissionner de ce mandat exercé de façon extrêmement faible » promet l’intéressé. 

Source : FRANCEBLEU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *