Preuves de dégénérescence : Les réseaux grand public continuent de sexualiser les enfants (photos et vidéos)

Nous nous trouvons aujourd’hui au milieu d’une épidémie de perversion, alors que les grands médias d’aujourd’hui diffusent un contenu troublant à grande échelle. L’un des sujets les plus pénibles est la sexualisation des enfants.

Qu’il s’agisse de sites Web de jeux ou d’organes d’information, les enfants sont aujourd’hui les protagonistes d’une guerre contre la décence. Pas plus tard qu’en décembre dernier, Desmond, un garçon de 11 ans que Good Morning America a qualifié de  » pionnier « , a tournoyé sur scène en tenue féminine pendant que des hommes criaient et lançaient de l’argent à sa façon.

Ce n’est pas un cas unique. Au cours des deux dernières années, d’autres incidents semblables ont commencé à s’accumuler.

Lactatia, une drag queen de 10 ans , a publié plus tôt cette année une photo qui le montrait en train de sourire à côté d’un homme nu de 27 ans. Une autre photo de la même séance photo montre le jeune garçon écartant les jambes sur un canapé portant une robe noire et des bas en résille.

Le mois dernier, Kotaku – un site Web de jeu connu pour ses diatribes s’opposant à la sexualisation des personnages féminins adultes dans le jeu – a affiché de la pornographie juvénile sur son site. Les photos représentaient un modèle numérique mineur d’Emma Watson assise sur un d**k massif. La même pièce présentait également des dessins animés d’un personnage de Pokémon âgé de 10 ans se faisant violer par des créatures de la série.

Kotaku a posté un article sur la façon dont le porno des jeux vidéo pourrait être plus sexy, et à l’intérieur ils incluent des photos graphiques de Hermione de Harry Potter & Misty de Pokémon se faire baiser par des bites massives, et maintenant ResetEra perd sa merde cuz ils sont mineurs.

La photo de couverture montre Mélançon-Golden, qui porte le nom de scène de la reine Lactatia, portant la même tenue et une perruque rose avec les jambes écartées et assis sur un sofa à côté de sa mère.

Apparemment, les gens indignés par le travail de Turton se sont plaints à l’Instagram au sujet de la photo, qui a ensuite été retirée. Le photographe a répondu en reconnaissant que « cette photo en particulier… était de mauvais goût pour beaucoup » mais s’en est tenu à l’article qu’il a écrit pour Huck.

« Il s’agissait d’un article équilibré sur le sujet, qui, ironiquement, abordait la question de la sexualisation des enfants. J’invite tout le monde à lire l’article avant de porter un jugement « , a-t-il écrit.

https://www.huckmag.com/art-and-culture/style/queen-lactacia-child-drag-queen/

Quelques jours plus tard, il a supprimé ses comptes rendus sur les médias sociaux, qui étaient apparemment inondés de menaces et d’expressions d’indignation.

Charisma.Uniqueness.Nerve.Talent. 2017 has been one hell of a crazy ride!! We're excited to see what '18 has in store…

Publiée par Queen Lactatia sur Mardi 26 décembre 2017

Lors d’un événement de fierté organisé dans une bibliothèque publique de l’État de Washington à l’intention des adolescents et des préadolescents, une drag queen a dansé de façon suggestive après avoir enlevé sa jupe devant l’auditoire. Le même événement a également distribué des préservatifs aromatisés et du lubrifiant.

Voici quelques-uns des événements controversés impliquant des drag queens et des enfants.

En parlant de fierté, au cours de l’événement annuel de cette année, des photos de petites filles jouant avec des hommes jouant avec des chiots ont été prises. Pour ceux qui ne le savent pas, le jeu du chiot est un nœud où les gens prétendent être des chiens et vivent leur vie comme tels.

Arthur Chu est ici en train d’endosser le fait de laisser les enfants interagir avec des adultes adultes qui s’adonnent à des jeux fétichistes. Si c’est ça être réveillé, j’encourage plus de gens à se rendormir.

Au risque de paraître hyperbolique, les valeurs et les normes sociétales occidentales sont ternies de l’intérieur. Les comportements que l’on regardait à juste titre avec mépris et sur lesquels on crachait sont de plus en plus fréquents ; un exploit accompli grâce à un complice des médias qui fait l’éloge de telles actions comme étant progressistes.

Mais ce qu’ils soulignent comme une libération des stéréotypes et des normes de genre n’est devenu rien de plus qu’une parodie grotesque de ce qu’on nous a toujours dit qu’il arriverait.

Dans les années 1990, un argument courant contre le mariage homosexuel était que c’était une pente glissante. La logique voulait que si les hommes pouvaient épouser des hommes et les femmes épouser des femmes, cela mènerait à la polyamour, à la bestialité, à la pédophilie et à tout autre mal que l’esprit humain pourrait concevoir. En tant que personne LGBT moi-même, je n’étais pas du tout d’accord. Je le fais toujours. Bien que, de nos jours, c’est devenu une plateforme de plus en plus instable à supporter.

Selon des personnalités publiques, les enfants devraient être initiés aux kinks comme moyen de les normaliser, parce qu’ils « auront leurs propres fétiches » un jour aussi. Lactatia est présenté comme une source d’inspiration et une source d’inspiration incroyable, même lorsqu’il dit aux autres de « manger un d**k ».

Desmond a fait semblant de renifler de la kétamine pendant qu’il regardait en direct avec un interprète adulte en train de lire des commentaires entrants tels que « Hitler n’a rien fait de mal ». Ce fait ne dérange pas les sites médiatiques comme le Huffington Post, qui l’élèvent comme preuve que « l’avenir est aux homosexuels ».

Cela devrait vous dire tout ce que vous devez savoir sur le type d’avenir que les médias libéraux espèrent construire. Mais est-ce ce que veulent les gens du futur ? Bien sûr, on ne cesse de nous dire que ces jeunes sont une source d’inspiration, mais leur popularité dans les médias sociaux suggère le contraire.

Sur Twitter et YouTube, Desmond n’a que 4 574 et 5 650 abonnés respectivement. Sur Facebook, il grimpe à plus de 30 000, mais beaucoup de ses messages suscitent la réaction de moins d’un pour cent d’entre eux.

Sur Instagram, Lactatia n’a que 28 600 adeptes. En ce qui concerne ce site, il s’agit d’une base de fans beaucoup plus restreinte qu’on ne le pense, surtout lorsqu’il s’agit d’un individu que les médias considèrent comme un influenceur. Même en cherchant par mot-clé son nom sur Twitter, il n’y a pas beaucoup de gens qui le discutent explicitement.

En dehors de la sphère des médias sociaux, il ne semble toujours pas que ce contenu soit aussi populaire qu’on nous le fait croire. Lorsqu’un documentaire à venir sur les enfants traînards a sorti une bande-annonce sur YouTube,[vote et] commentaires ont été désactivés.

C’était un signe certain qu’ils savaient que la réaction serait très négative. De même, lorsque Good Morning America a mis en ligne son segment sur Desmond, il a été accueilli avec plus de 47 000 votes négatifs – une différence énorme par rapport aux maigres 2 600 votes positifs.

Parcourez les commentaires et les cotes d’écoute d’un certain nombre de ces vidéos et vous constaterez que la majorité d’entre elles ne l’acceptent pas, quelle que soit leur affiliation politique.

Pour l’instant, il est indéniable que les médias ne sont pas du tout à l’écoute de ce que les gens veulent. Des années d’appât du gain et de mensonges ont déjà entaché la réputation de nombreuses publications, mais aujourd’hui, on a franchi une ligne qui n’est excusable par aucune mesure.

Ils célèbrent les enfants qui dansent en travesti devant des salles pleines d’adultes pour de l’argent. Ils représentent des enfants de 10 ans ayant des rapports sexuels avec des personnages de dessins animés. Ils renforcent les images d’enfants debout avec des hommes adultes nus.

A little Angelic, a little Devilish. Lactatia art done by the incredible Micah Souza! Coming soon to a tee shirt near you. 😉

Publiée par Queen Lactatia sur Lundi 8 janvier 2018

Ils ont transformé des enfants impressionnables en manifestations dégoûtantes d’excès sexuels humains. Même les fans de Lactatia s’appellent « Lactaters », un mot sexuellement suggestif si j’ai déjà entendu.

Rien de ce qui précède n’améliore notre culture. Où en sont les progrès dans ce domaine ? En quoi cela profite-t-il aux droits des homosexuels, à l’expression de soi ou à la vie des jeunes de nos nations ?

Au contraire, il endommage tout ce qu’il touche alors que nous devenons de plus en plus dégénérés. Même quelque chose qui devrait être aussi inoffensif que l’heure de l’histoire a été entaché. En mars, un délinquant sexuel enregistré habillé en travesti a fait la lecture à des enfants dans une bibliothèque publique.

Ce qui se passe autour de nous ne peut plus durer. Il est temps que les gens s’expriment et se fassent entendre. La poursuite de ce comportement ne fera qu’accélérer le rythme auquel la décence de la civilisation occidentale s’effondre.

En tant que famille sociétale, c’est à nous de prendre soin des enfants, et il suffit de regarder autour de nous pour voir que les enfants ne vont pas bien.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Source et crédits : HUMANSAREFREE

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Facebook
Facebook