Poutine espère que “jamais” son pays n’en viendrait à remplacer les mots “père” et “mère”

Vendredi, le chef d’État russe a dit espérer que “jamais” son pays n’en viendrait à remplacer les mots “père” et “mère”.

La Russie ne semble pas s’embarrasser de certaines des vaines polémiques qui fleurissent de l’autre côté du Vieux continent. Vendredi 29 novembre, Vladimir Poutine a ainsi balayé d’un revers de la main les notions de « parent un » et « parent deux », évoquées en février dernier en France pour remplacer, dans des documents administratifs, les appellations de « père » et « mère ».

« Qui est le parent numéro 1 et qui est le parent numéro 2 ? »

« Dans certains pays, ils [les mots ‘père’ et ‘mère’] ont été remplacés par ‘parent numéro un’ et ‘parent numéro deux’. J’espère que cela ne se produira jamais ici », a déclaré le maître du Kremlin lors d’une réunion du Conseil pour les relations interethniques, rapporte RT France

En France, un amendement déposé par une députée LREM, Valérie Petit, visait à supprimer, dans plusieurs documents administratifs – comme les fiches d’état civil ou les autorisations de sortie scolaire -, les mentions « père et mère », remplacées par « parent 1 et parent 2 », mentionnait le texte. Plusieurs voix s’étaient élevées, dans la classe politique, contre ce projet. La Manif pour tous avait, de son côté, dénoncé un texte « absolument déshumanisant ». Même l’Association des familles homoparentales avait indiqué craindre « une hiérarchie parentale » : « Qui est le parent numéro 1 et qui est le parent numéro 2 ? » avait questionné Alexandre Urwicz, son président.

Source : VA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS