Pourquoi il faut s'attendre à une augmentation des factures d'électricité dans les prochains mois -

Pourquoi il faut s’attendre à une augmentation des factures d’électricité dans les prochains mois

Les tarifs de l’électricité devrait augmenter de 0,48% au 1er août, notamment pour financer la maintenance et la modernisation du réseau, dont les coûts ne vont cesser d’augmenter ces prochaines années, prévient Le Parisien.

Femme avec facture d’electricite EDF, energie, consommation, electrique

Avec le télétravail qui se prolonge en raison de la crise sanitaire et une météo capricieuse, de nombreux Français ont déjà reçu ces dernières semaines un « rattrapage de facture » d’électricité, notamment qui se chauffent à l’électricité (soit un tiers des ménages français). Et ça ne va pas s’arrêter là, prévient jeudi 29 juillet Le Parisien.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) va proposer au gouvernement une augmentation de 0,48 % TTC au 1er août, soit 4 euros en moyenne par an et par ménage, révèle le quotidien.

Une hausse essentiellement due au renchérissement du Tarif d’utilisation du réseau public d’électricité (TURPE), pour financer la maintenance et la modernisation du réseau, et qui ne devrait pas s’arrêter là. Alors que RTE, le gestionnaire du Réseau de Transport d’Electricité, prévoit d’investir 33 milliards d’euros sur les 15 prochaines années et Enedis 69 milliards, le TURPE devrait atteindre une quinzaine d’euros par an dès 2024.

« Et ce n’est malheureusement que la partie émergée de l’iceberg. D’autres facteurs vont s’ajouter », souligne Xavier Pinon, l’un des fondateurs du comparateur d’offres d’énergie Selectra.

Les prix du marché de gros ont notamment fortement augmenté, en grande partie à cause de la reprise économique. « Sur ces marchés, le mégawattheure (MWh) s’échange actuellement à plus de 70 euros pour 2022, contre seulement 50 euros il y a encore quelques mois », explique Xavier Pinon. Il faudra également compter avec le prix des quotas de CO2, que l’Union européenne souhaite augmenter afin d’inciter à la réduction de la part des énergies fossiles dans la production d’électricité.

Autant de facteurs qui pourraient bien peser lourd sur la facture des Français au cours des prochains mois et années, y compris ceux qui passent par des fournisseurs alternatifs. « Certains fournisseurs alternatifs anticipent déjà la hausse des prix de gros, et relèvent discrètement leurs prix. D’autres résistent, pour attirer de nouveaux clients, mais ils ne pourront pas tenir longtemps si les prix se maintiennent à ce niveau. A moins de perdre beaucoup d’argent », observe Xavier Pinon.

Il faut donc s’attendre prochainement à ce que leurs tarifs s’alignent à la hausse prochainement, souligne Le Parisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *