Plainte pour viol : les troublants SMS de Gérald Darmanin dévoilés par Mediapart -

Plainte pour viol : les troublants SMS de Gérald Darmanin dévoilés par Mediapart

De nouveaux éléments de l’enquête préliminaire et des rapports d’audition révélés par Mediapart contredisent la défense de l’actuel ministre de l’Intérieur

Des documents révélés par Mediapart contredisent plusieurs aspects de la défense du ministre de l’Intérieur, accusé par Sophie Patterson-Spatz dans une affaire de viol sur fond d’abus de pouvoir.

L’affaire

En 2018, le parquet classait l’affaire sans suite, refusant de relancer l’enquête. Las, la cour d’appel de Paris ordonne, en juin 2020, la reprise des investigations concernant une accusation de viol visant Gérald Darmanin. Sophie Patterson-Spatz, la plaignante, accuse l’actuel ministre de l’Intérieur, alors chargé de mission à l’UMP, d’une relation sexuelle non consentie, survenue en 2009, sur fond d’abus de pouvoir. Cette dernière l’aurait à l’époque sollicité pour faire annuler une condamnation pour chantage et appels malveillants à l’égard d’un ex-compagnon.

« La victime dans cette histoire, c’est moi. C’est moi dont on salit le nom. C’est à moi qu’on prête des comportements que je n’ai jamais eus », se défendait le ministre de l’Intérieur dans un entretien au Point, au mois d’août 2020.

Des déclarations contredites par la plaignante, auditionnée le 28 octobre, dans lesquelles elle affirme qu’elle se serait sentie contrainte de « passer à la casserole » après que Gérald Darmanin lui a fait miroiter son appui. Si ce dernier reconnaît bien avoir eu une relation sexuelle avec cette femme, elle était selon lui, librement consentie et à l’initiative de cette dernière, après un passage au club échangiste Les Chandelles. Le ministre de l’Intérieur avait lui été entendu le 14 décembre par les juges, qui l’ont placé sous le statut de témoin assisté.

Les SMS dévoilés

De nouveaux éléments de l’enquête préliminaire et des rapports d’audition révélés ce mardi 26 février par Mediapart mettent pour le moins à mal la défense du ministre.

https://twitter.com/AnttonRouget/status/1354140902235795457?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1354140902235795457%7Ctwgr%5E&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.sudouest.fr%2F2021%2F01%2F27%2Fplainte-pour-viol-les-troublants-sms-de-gerald-darmanin-devoiles-par-mediapart-8336252-710.php

« Des SMS, un courrier adressé à la ministre de la Justice de l’époque et des témoignages suggèrent que l’élu aurait pu user de son pouvoir – réel ou supposé – pour obtenir des faveurs sexuelles de la militante, venue au siège de l’UMP demander de l’aide dans un dossier judiciaire », relève le site d’information. « Le dossier d’enquête fait apparaître un autre visage de Gérald Darmanin que celui de jeune chargé de mission de l’UMP, naïf et inexpérimenté, qu’il avait montré aux enquêteurs en 2018. »

« Libre. pour prendre un verre ? Gérald », lui envoie le ministre le 27 octobre 2009. Ce à quoi Madame répond : « Ne me contactez plus !!!! ». « Si tu veux, même si jaurais aime prendre un dernier verre ». « Jaimerai que tu me rappelles sil te plais…Gérald (sic). »

« Merci de me redonner une chance.. Es tu dispo dès ce soir ? »

Une quarantaine de messages de ce type apparaissent dans le dossier. Dans la nuit du 16 au 17 décembre 2009, un SMS évoque l’abus de pouvoir : « Abuser de sa position ! Pour ma par cet être un salle con !!!! Surtout quand on et dans la peine, la politique te correspond bien !!! (…) Quand ont sait l’effort qu’il ma fallu pour baiser avec toi !!!! Pour t’occuper de mon dossier (sic) ».

« Tu as raison je suis sans doute un sale con. Comment me faire pardonner ? », lui répond-il alors. Puis : « Merci de me redonner une chance.. Es tu dispo dès ce soir ? »

D’autres échanges dévoilent en outre les SMS que Gérald Darmanin a échangés avec une seconde femme qui avait porté plainte contre lui pour abus de faiblesse. Échanges où elle dénonce également un « abus de pouvoir », le traite d’ »incapable, menteur et manipulateur » et lui reproche de lui avoir « promis du vent ».

Source : SUDOUEST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *