Pierre-Jean Chalençon au sujet d’Eric Zemmour: «Il est venu manger une fois au palais Vivienne, je n’ai aucun problème avec lui» -

Pierre-Jean Chalençon au sujet d’Eric Zemmour: «Il est venu manger une fois au palais Vivienne, je n’ai aucun problème avec lui»

Le trublion vient de sortir une chanson et un clip gag, « Dansons le Chalençon » : « C’est pour se marrer. Je ne suis pas chanteur. Je ne me prends pas pour quelqu’un que je ne suis pas, je ne fais pas partie de la gauche caviar », nous dit-il.

Angèle n’a qu’à bien se tenir ! Même si la première chanson de Pierre-Jean Chalençon lorgne plus du côté festif et décalé du Grand Jojo que vers une première place des charts, le trublion du Paf, ex-acheteur d’ » Affaire conclue » n’a pas son pareil pour faire parler de lui. En bien ou en mal, il assume Pierre-Jean !

Son titre « Dansons le Chalençon » a déjà, en moins de 48 heures, beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux. Certains trouvent le clip « gênant », d’autres apprécient son côté festif et décalé, bref, le buzz est assuré. Et c’est ce qui réjouit le collectionneur napoléonien au franc-parler intact. « Cette chanson, c’est une grosse plaisanterie. Je l’ai vraiment faite pour m’amuser et que les gens s’amusent en dansant le Chalençon », rigole-t-il.

Concernant le clip, Le lieu du tournage était tout trouvé : le Palais Vivienne de Pierre-Jean. Il y a invité quelques amis. Résultat : « on a fait le clip le moins cher de l’histoire de la musique », dit fièrement le bout-en-train. Autour de Pierre-Jean Chalençon, Richard Sanderson au piano et « mon ami restaurateur Christopohe Leroy ». Oui, le chef qui avait été mis en cause, tout comme le collectionneur, dans l’affaire des dîners clandestins. Des dîners qu’un certain Eric Zemmour avait défendus à l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *