Municipales à Paris : Agnès Buzyn "y va le pistolet sur la tempe" -

Municipales à Paris : Agnès Buzyn « y va le pistolet sur la tempe »

Le président des Républicains estime que l’ancienne ministre de la Santé « est là pour répondre à la fébrilité, pour ne pas dire à la panique du président de la République » après le départ de Benjamin Griveaux.

« Y a pas de projet, y a pas de programme ». Au lendemain de l’annonce de la candidature d’Agnès Buzyn à la mairie de Paris, Christian Jacob s’en est pris à la réponse donnée par la République en Marche à l’épisode Benjamin Griveaux, qui a renoncé à la mairie de Paris vendredi 14 février.

« C’est d’abord une solution par défaut.

On ne s’improvise pas candidat à la mairie de Paris dans ces conditions », a commenté le chef de file des Républicains, à l’antenne d’Europe 1, mardi 18 février. Christian Jacob a égratigné le bilan « pas reluisant » de la ministre, notamment au sujet de la crise des hôpitaux et de la réforme des retraites.

« Elle est là pour répondre à la fébrilité, pour ne pas dire à la panique du président de la République. Elle y va le pistolet sur la tempe ! », a t-il ajouté au sujet de la désormais ex-ministre. Christian Jacob a, au passage, fait l’éloge de la candidate de son camp, Rachida Dati, qui mène selon lui une « superbe campagne. « Un vrai projet qui répond aux attentes des Parisiens sur la sécurité, le logement, la mobilité et la propreté », a t-il fait valoir.

Source : ORANGEACTU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *