Mort d’un étudiant français après voir reçu le vaccin AstraZeneca : il y a bien un lien selon le rapport d’autopsie - Le 18 mars dernier, un étudiant français décédait après avoir reçu le vaccin AstreZeneca. Selon le rapport d’autopsie, le lien de causalité entre le vaccin et la mort est renforcé.

Mort d’un étudiant français après voir reçu le vaccin AstraZeneca : il y a bien un lien selon le rapport d’autopsie

Le 18 mars dernier, un étudiant français décédait après avoir reçu le vaccin AstreZeneca. Selon le rapport d’autopsie, le lien de causalité entre le vaccin et la mort est renforcé.

Illustration

Le 18 mars dernier, un étudiant nantais (France) mourait après avoir été vacciné à l’AstraZeneca. Selon les informations de Jeanmarcmorandini, le rapport d’autopsie réalisé après le décès du jeune homme « renforce l’hypothèse d’un lien de causalité » entre l’injection et la mort de l’étudiant, a expliqué l’avocat de la famille.

« L’expertise indique que la cause du décès est une thrombose abdominale au niveau de la rate avec des caillots très récents », a déclaré Me Etienne Boittin. Si l’autopsie ne dit pas clairement que l’injection de l’Astrazeneca est « la cause du décès, elle élimine un certain nombre de causes possibles et renforce l’hypothèse du lien de causalité entre l’injection de l’AstraZeneca et la survenance du décès », ajoute l’avocat. La victime avait reçu le vaccin le 8 mars et est décédée dix jours plus tard, le 18 mars.

Trois enquêtes ont été ouvertes en France suite à la mort de personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca. Le pôle santé publique dirige ces enquêtes, ouvertes pour « homicide involontaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *