Mort d’Elisa Pilarski : Curtis, son american staff, «sous réquisition judiciaire», le compagnon réagit!

Curtis, le chien qui accompagnait Elisa Pilarski (29 ans) le jour de sa mort en forêt de Retz, dans l’Aisne, est toujours sous réquisition judiciaire à Beauvais. Une cagnotte a été créée pour défendre l’animal, un geste qui touche le compagnon de la jeune femme, Christophe.

Mort d’Elisa Pilarski, dévorée par des chiens: Curtis, son american staff, «sous réquisition judiciaire», le compagnon réagit!

Curtis est « un chien sous réquisition judiciaire », comme l’écrivent nos confrères de L’Union. C’est le terme juridique employé par la société en charge de la fourrière de Beauvais où le chien qui accompagnait Élisa Pilarski, le jour de sa mort en forêt de Retz, a été placé depuis les faits du 16 novembre. La jeune femme (29 ans), qui était enceinte de 6 mois, avait trouvé la mort dans des circonstances effroyables, attaquée par plusieurs chiens. Compte tenu du secret de l’instruction, la société privée – qui existe depuis plus de vingt-cinq ans et qui est saisie régulièrement par la justice pour ce genre de mission – ne communique pas sur le dossier.

Curtis n’a pas le droit de sortir ni d’être vu

Nos confrères français de L’Union ont appris simplement que Curtis, un american staff, irait bien et ne serait pas en détresse. Il ferait toutefois l’objet d’un traitement particulier eu égard à cette réquisition : il n’a pas le droit de sortir, d’être vu. Il doit être protégé de l’extérieur et ne doit être manipulé. En outre, l’animal doit faire l’objet d’une évaluation comportementale sans que l’on sache précisément quand elle doit être effectuée.

Inquiets sur le sort qui peut être réservé au chien, des proches de Christophe Ellul, le conjoint d’Élisa Pilarski, ont créé une cagnotte avec l’accord de ce dernier. Créditée ce lundi d’un peu plus de 3000 euros, elle est relayée sur la page Facebook « Hommage et justice pour Élisa Pilarski » : « Nous faisons face à un manque d’information le concernant et cela nous pousse à nous remobiliser pour lui », indique cette amie de Christophe Ellul.

Le compagnon réagit : « Cet élan de solidarité nous touche en ces temps difficiles »

Pour les défenseurs de la cause animale, il s’agit de faire entendre la voix de Curtis, non pas considéré comme un être vivant mais comme un élément du dossier, un objet sous scellé : « Curtis n’a toujours pas pu être pris en charge comme il se doit. Sachant qu’il en va de sa vie, nous ne pouvons plus rester dans le silence. Curtis a des droits et nous comptons les faire entendre avec l’aide d’un avocat engagé dans la cause animale. Nos doutes se portent sur l’état psychologique de Curtis, ayant perdu tous ses repères, vécu un lourd traumatisme, confiné en box entouré de chiens qui aboient toute la journée… comment espérer une évaluation objective dans un tel contexte. »

Sur sa page personnelle, Christophe Ellul confie : « Cet élan de solidarité nous touche en ces temps difficiles et je remercie toutes les personnes mobilisées. Nous serons complètement transparents sur l’utilisation de cette cagnotte. Cela ne fera pas revenir ma femme et mon fils, mais cela aidera énormément Curtis, et je sais qu’elle l’aurait voulu… »

Voici le texte publié par Christophe à propos de Curtis.Nous sommes sur son transfer depuis le premier jour mais cela…

Publiée par Page de Soutien à Elisa Pilarski sur Jeudi 26 décembre 2019

Source : SUDINFO.BE

Une pensée sur “Mort d’Elisa Pilarski : Curtis, son american staff, «sous réquisition judiciaire», le compagnon réagit!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS