Metz : Décès d’un commandant de police des suites du coronavirus, les syndicats dénoncent: «On voit de plus en plus de collègues tomber» -

Metz : Décès d’un commandant de police des suites du coronavirus, les syndicats dénoncent: «On voit de plus en plus de collègues tomber»

Un commandant de police affecté à la gestion des CRS à Metz est mort des suites du coronavirus à l’âge de 53 ans, a-t-on appris mercredi auprès des syndicats qui dénoncent un manque de protection.

Décès d’un commandant de police des suites du coronavirus en France, les syndicats dénoncent: «On voit de plus en plus de collègues tomber»
Isopix

Philippe Donnadieu, « commandant divisionnaire fonctionnel de police », est mort lundi « après plusieurs semaines de combat contre le Covid-19 », indique dans un communiqué le Syndicat des cadres de la sécurité intérieure (SCSI).

Célibataire et sans enfant, « il était chargé de l’emploi des CRS » à la direction zonale des CRS EST, selon le communiqué.

« Sa disparition laisse un grand vide », a souligné la Police nationale sur son compte Twitter, confirmant son décès « des suites du Covid-19 ».

Ce décès a suscité la colère de syndicats de police du Grand Est, qui ont dénoncé le manque de masques mis à disposition des policiers.

« On nous dit qu’on n’a pas besoin de masques » au motif qu’on « n’est pas primo-intervenants » alors qu’on est « de plus en plus contaminés et qu’on on voit de plus en plus de collègues tomber », s’est indigné Bruno D’Orzio, délégué régional CRS Est chez Alliance Police Nationale.

« À partir du moment où on a une implication dans la gestion de la crise sanitaire, automatiquement, on doit être pris au même niveau que les soignants », a-t-il ajouté, estimant que « oui, il aurait fallu » que les policiers soient équipés de masques.

« Aux premières heures de la pandémie, on a envoyé des fonctionnaires de police comme des poilus de la guerre 14-18 sans protection face au gaz, sauf que là le gaz c’était le Covid », a déclaré à France Bleu Lorraine Nord Yves Milla, secrétaire d’UNSA-Police dans le Grand Est.

Selon lui, les policiers ont été « très exposés » et « une grosse partie a été contaminée et a contaminé les familles », faisant d’eux des « vecteurs du Covid ».

« Des dizaines de policiers attrapent le coronavirus tous les jours dans le Grand Est », a assuré sur France Bleu Lorraine nord Michel Corriaux, secrétaire régional d’Alliance Police Nationale, qui dénonce lui aussi « la gestion lamentable » du port du masque dans la police.

Alliance avait appelé fin mars les policiers à cesser les contrôles en attendant que le « matériel nécessaire suffisant » leur parvienne.

Plusieurs policiers sont morts du Covid-19 depuis le début de l’épidémie. Dimanche, un commissaire divisionnaire de Lens (Pas-de-Calais) a ainsi succombé au virus à l’âge de 47 ans.

Source : SUDINFO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS