Marine Le Pen fait le geste des suprémacistes avec un militant antisémite estonien

Sur le cliché, la patronne du RN et un militant radical local font un signe familier des suprémacistes blancs. Marine Le Pen dit tout ignorer de la signification du geste.

Marine Le Pen poste avec un militant suprémaciste en Estonie, le 14 mai 2019.

Une photo… dérangeante. Alors qu’elle était en Estonie mardi, Marine Le Pen a accepté de poser pour un selfie avec un militant radical du parti d’extrême droite local Ekre. Sur le cliché, ils font un signe familier des suprémacistes blancs, dont la présidente du Rassemblement national (RN) a ensuite dit ignorer la signification.

« Un geste tout à fait anodin »

« J’ai fait un selfie à sa demande avec un signe, pour moi, de ‘OK’. J’ai été informée que ce signe pouvait avoir une autre signification. Dès que j’en ai eu connaissance j’ai immédiatement exigé que [la photo] soit supprimée » du compte Facebook du militant, a expliqué Marine Le Pen. La responsable du RN a ajouté : « Je n’avais jamais entendu parler d’une autre signification à ce geste pour moi tout à fait anodin. »

Source : L’EXPRESS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS