Marie découvre que sa fille de 13 ans se mutile en vérifiant son compte Instagram

Marie, une Bruxelloise, maman d’une fille de 13 ans, a découvert avec stupeur que sa fille se mutilait au niveau des cuisses. Elle a appris la triste nouvelle en se rendant sur le compte Instagram de sa fille, voyant que certaines jeunes filles lui avaient expliqué comment faire.

Marie découvre que sa fille de 13 ans se mutile en vérifiant son compte Instagram: «Elles s’affichent en sang et rêvent de devenir anorexiques!»

Capture d’écran Instagram

Marie ne s’attendait absolument pas à ça : alors qu’elle avait autorisé sa fille a utilisé Instagram, elle a tout de même souhaité garder un œil sur son compte en s’y rendant de temps en temps. Elle y a réalisé une terrible découverte : « J’ai été prise d’horreur en voyant ses profils de gamines entre 13 et 15 ans qui affichent des photos de leur corps en sang et qui rêvent de devenir anorexiques », explique-t-elle à nos confrères de RTL info.

« J’ai découvert en fouinant que ma fille s’automutilait les cuisses comme le font ces filles sur Instagram, et surtout qu’elles lui ont expliqué de faire, pour faire partie de quelque chose, une bande du mal-être  », raconte Marie, qui a souhaité alarmer Facebook de ces profils morbides et dangereux.

Le géant des réseaux sociaux, qui détient également Instagram, a expliqué la façon dont il censurait ou non ce type de publications : « Tout contenu qui encourage ou favorise l’automutilation ou le suicide, y compris les représentations en temps réel est supprimé. Nous souhaitons faire des réseaux sociaux un espace où les gens peuvent partager leur expérience, sensibiliser les autres utilisateurs sur ces fléaux et se soutenir mutuellement. » Il est dès lors compliqué de faire la nuance entre les publications qui encouragent ce type de comportements et celles qui les dénoncent ou qui ouvrent la porte au dialogue.

Source : SUDINFO.BE

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS